Bresil : Le président Brésilien refuse l’aide de 20 millions proposé par le G7 pour sauver l’amazonie

Quelque heures après la fin du sommet du Groupe des sept pays les plus industrialisés du Monde tenu à Biarritz, au sud-ouest de la France, le président de l’extrême droite du Brésil, Jaïr Bolsorano, a refusé catégoriquement, l’octroi d’une aide de 20 millions de dollars américains consenti par le G7 pour la reforestation de l’Amazonie qui a connu des jours de terreurs.

Dans une publication du chef de cabinet du président de l’État fédéral brésilien, Onyx Lorenzoni, on a pu lire le refus catégorique de l’administration brésilienne.

« Nous remercions (le G7 pour son offre d’aide,), mais ces moyens seront peut-être plus pertinents pour la reforestation de l’Europe », peut-on lire lundi à la tombée de la nuit. Mais cette information allait être confirmée quelque minutes plus tard par la présidence brésilienne qui conseille au président Français Emmanuel Macron de s’occuper de sa maison et de ses colonies.

Les autres pays dont la Bolivie, la Colombie, l’Équateur, la Guyane française, la Guyana, le Pérou, la Suriname et le Venezuela concernés par l’Amazonie, n’ont pas encore prononcé officiellement sur ce dossier, car à eux-mêmes, ils partageant 40% de la forêt et le Brésil a en 60 % de sa surface baignée dans la forêt.

Ce qui serait à l’origine de cette décision?

Plus d’infos à venir.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here