Chris Osman, l’un des mercenaires arrêté en Haiti pour possession d’armes illégales, libéré puis transféré aux USA, déclare aujourd’hui qu’il était en mission en Haiti pour sécuriser des personnes très proches du président actuel du pays, Jovenel Moise.

l’ancien soldat de la Marine américaine a fait cette révélation sur son compte instagram deux jours après son transfert contre-versé vers les USA sans avoir eu le temps de répondre aux questions de la justice haïtienne.

En outre, il a signalé qu’ils sont victimes ( lui et ses collègues ) d’une bagarre politique infernale entre le président de la république et son Premier ministre. Il regrette la médiatisation de cette affaire et décide de ce fait de ne plus sortir hors des Etats Unis pour des missions de sécurité.

Voici son récit au complet.

Parfois, la vie est plus étrange que la fiction et remplie d’aventures folles. Je suis en vie et de retour à la maison. Nous sommes tous.

On sait maintenant que je fais de la sécurité et que je le fais depuis des années. Mon temps de sortie des États-Unis est officiellement terminé parce que je suis plâtré dans tous les médias du monde entier. L’équipe était en Haïti pour assurer la sécurité des personnes directement liées au président en exercice. Nous étions utilisés comme des pions dans une bagarre publique entre lui et l’actuel Premier ministre d’Haïti.

Le peuple haïtien était vraiment bon avec nous et nous le remercierons ainsi que les détenus de la prison qui nous ont aidés.Les prisons sont affreuses avec des conditions que je ne voudrais pas que quiconque connaisse.

Nous n’avons pas été libérés, nous avons été sauvés. Aux hommes qui ont risqué leur vie: vous recevez des paquets de soins sérieux !!! Nous vous devons nos vies.

Merci au gouvernement américain, au département d’Etat, à l’ambassade américaine en Haïti, à l’ambassadeur américain en Haïti et aux centaines d’hommes et de femmes qui sont intervenus pour nous sauver.

Cela fait longtemps que je n’ai pas vu le poids du gouvernement américain à l’œuvre et c’est une chose glorieuse. Merci aux centaines de personnes, familles et amis qui ont tendu la main à ma femme pour l’aider en cette période difficile.

À mes huit frères, merci de ne jamais avoir hésité dans ces conditions et de toujours avoir le dos l’un pour l’autre.

Je vous aime tous.”

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here