Dermalog : 14 Plaignants ont cité en Justice la première dame Martine Moïse

    Si les travaux d’enquête parlementaires du sénateur Youri Latortue ont révélé la supposé implication de la première dame de la République Martine Moïse dans une affaire de scandale de corruption qui a créée toute une foultitude de débats dans le pays où plusieurs dizaines de millions de dollars américains tirés du trésor public ont été dépensés, des citoyens ont décidé ce lundi, de l’attaquer en justice à travers une plainte déposée au Palais de justice de Port-au-Prince.

    Comme c’était annoncé depuis la fin de la semaine dernière, un groupe de 14 citoyens haïtiens a décidé de porter une plainte formelle au cabinet d’instruction du tribunal de première instance de Port-au-Prince ce lundi contre particulièrement, la première dame Martine pour trafic d’influence dans le cadre de l’octroie du contrat de changement de systèmes de production des numéros identifiés nationales à la firme de production allemande Dermalog.

    Par le passé, la compagnie SMARTMATIC avait mis en branle un système pour procéder aux changements des numéros identifiés nationales que la firme Dermalog sous l’influence de Martine aurait bénéficié.

    Ayant à leurs têtes Marc Antoine Maisonneuve comme l’un de ses avocats, ces plaignants en partie Etzer Jean Louis, Edwige Francois, Gesner Guerrier, Petit Frère Charles qui se sentent victimes, ont fait le dépôt de cette plainte à titre de partie civile avec plusieurs chefs d’accusations dont Abus de fonction, trafic d’influence, détournement de fonds public, violation de la loi sur la passation de marchés publics et association de malfaiteurs.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here