Donald Trump demande à plusieurs élues démocrates de retourner dans leur pays

Les propos racistes de Donald Trump ont soulevé des réactions indignantes. Ce lundi des voix se lèvent pour dénoncer les propos injurieux du président.

Des paroles empreintes de racisme et de xénophobie soulèvent des commentaires de toute sorte. Le caractère virulent de Donald Trump a suscité l’indignation des élues démocrates et même de certains républicains suite à ses propos racistes et injurieux.

Ne respectant aucune limite, le locataire de la Maison Blanche s’en est pris à des femmes démocrates en les exhortant à retourner d’où elles venaient. L’une de ces élues visé par Trump, la sénatrice démocrate Alexandria Ocasio-Cortez a réagi contre les propos teintés de racisme de Donald Trump. « Vous êtes en colère parce que vous ne concevez pas que ce pays nous aient inclues » a-t-elle écrit sur twitter.

Plus loin, elle a poursuivi: « Vous êtes en colère parce que vous ne croyez pas en une Amérique dans laquelle je représente un district de New-York, où le Minnesota a élu Llhan Omar, où Rashida Tlaib se bat pour les familles du Michigan, où Ayanna Pressley s’occupe du sort des petites filles à Boston ». Elles ont toutes les quatre été visées par Donald Trump dans ses propos controversants.

Les 4 femmes démocrates attaquées par Trump ont aussi tenu une conférence de presse pour le répondre. « On ne nous fera pas taire a déclaré Ayanna Pressley tout en exhortant aux américains de ne pas se laisser pris au piège tendu par Donald Trump.

Même la sénatrice républicaine du Maine Susan Collins dans un communiqué a incité au locataire de la Maison Blanche a retiré ses paroles et elle juge que le tweet du président est complètement déplacé. Soulignons que cette sénatrice républicaine a été la première a se tenir contre les propos grandiloquents de Trump. Mitt Romney, ancien candidat républicain a déclaré, lui aussi, que les propos de Trump sont destructeurs et dégradants.

Soulignons que Alexandria Ocasio-Cortez, Ayanna Pressley et Rashida Tlaib sont toutes les 3 nées aux États-Unis. Llhan Omar est née en Somalie, mais depuis 2000 ,elle est citoyenne américaine. Elle avait 17 ans.

Quel impact aura le comportement virulent et raciste de Donald Trump pour sa campagne électorale à l’élection 2022. Aura-t-il encore la chance d’être réélu? Ce qui est sur, il essaie de rassurer sa base électorale.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here