Sans surprise et face à la détermination de la majorité au niveau de la chambre des députés, la séance d’interpellation du Premier ministre Jean Henry a bien eu lieu ce matin.

Comme le veut la constitution, les séances d’interpellation doivent obligatoirement se terminer par un vote de confiance ou non. C’était en tout cas l’objectif de cette séance. Et c’est ce qui s’est passé. Gary Bodeau, chef de fil de la séance et allié de Jovenel Moise, étant bien fait son boulot, a ridiculisé le notaire .

Après plus de deux heures de débat, en tant que président de la chambre des députés, il appelle les députés à prendre part au vote. C’était, il faut le dire, pour la forme. Il savait ce qui allait se passer. Et à l’issu du vote, 93 députés ont voté pour la censure du gouvernement, 6 ont voté contre, et 3 se sont abstenus.

D’un ton joyeux, le président de la chambre basse Gary Bodeau annonce que le gouvernement de Jean Henry Céant est renvoyé et que le président Jovenel Moise aura dans un bref délai à choisir un autre gouvernement pour l’accompagner dans ses travaux.

Constat : Le gouvernement est renvoyé. Céant humilié, Jovenel soulagé.

Un doute toutefois, le pays connaîtra t-il des jours meilleurs ? Aux responsables politiques de répondre.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here