Après les événements de la semaine écoulée, l’opposition haïtienne, déterminée à jeter Jovenel Moise au pouvoir, demande à la population de mettre de l’ordre dans ses affaires pour la dernière phase du combat.

Selon l’un de dirigeants du secteur démocratique et populaire, avec qui on vient tout juste d’avoir une courte conversion, la mobilisation anti-jovenel ne restera pas là.

Après les mouvements de la semaine du 7 février écoulée, ce serait irresponsable de notre part d’en rester là, «  » Nous ne pouvons pas trahir le peuple haïtien  » dit-il d’un ton déterminé.

A la question de savoir si le secteur démocratique compte participer au dialogue initié par le président de la République, il croit que le président Jovenel Moise est en train de perdre son temps car l’opposition ne dialoguera pas avec lui. Il faut qu’il parte. Sa démission est la condition sine qua non à la tenue d’un véritable dialogue en Haiti.

S’il rejette la main tendue par le président de la République, le secteur démocratique et populaire annonce par ailleurs deux journées de manifestation prévues pour les 6 et 18 mai 2019.

Il demande ainsi à la population de se ravitailler au maximum, de bien gérer leurs affaires afin de bien préparer la venue de ce qu’il qualifie de la dernière phase du Combat.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here