Haiti-Crise : Après les écrivains,un autre groupe demande à Jovenel Moise de plier bagages

    Ferme à la barre, on voit un Jovenel Moïse qui ignore toute possibilité de remettre sa démission. Le constat est fait dans sa prise de parole lors du 24ème anniversaire de la Police Nationale d’Haïti. Il ne partira pas.

    Les appels à la démission du chef de l’État se multiplient toutefois. Après les écrivains, cette fois, c’est le Collectif Défenseurs Plus qui, préoccupé de la situation actuelle, réclame le départ de Jovenel Moïse. Il profite de sensibiliser les autorités sur la nécessité du respect des droits fondamentaux en Haiti.

    Dans une note datée 13 juin 2019, cet organisme qui prône la promotion et la défense des droits humains montre son inquiétude par rapport à la détérioration du climat politique régnant dans le pays et la dégradation des conditions de vie de la population depuis plus de 2 ans.

    Les tensions politiques et protestations à répétition viennent compliquer la vulnérabilité des gens dans les quartiers populaires qui se voient privés des droits socio-économiques. Parmi ces privations, on peut citer : l’absence d’emploi, de soins de santé, de logement décent, de l’alimentation saine et des loisirs sains.

    Plus loin dans sa note, le collectif de défenseurs Plus affirme que cette situation malheureuse est la conséquence de la mauvaise gouvernance du pays, de la corruption régnant au sein de l’administration publique en particulier et de toute la société en général.

    Le collectif Défenseurs Plus déplore, aussi, l’attitude irresponsable du président Jovenel Moïse qui n’a pas opté pour sa mise à la disposition de la justice suite aux assertions de corruption et de crimes financiers contenus dans le dernier rapport de la cour des comptes.

    C’est pourquoi le Collectif de Défenseurs Plus demande au président Moïse d’assumer les conséquences de son implication dans le gaspillage des fonds publics en tant que citoyen et ensuite comme le chef de la nation en prenant une décision de sagesse : démissionner.

    Le Collectif Défenseurs Plus supporte donc toute mobilisation Pacifique réclamant la réédition de compte sur l’utilisation du fonds Petro caribe en réitérant ses engagements au côté du peuple haïtien dans la quête de vérité et de justice pour les crimes financiers et économiques orchestrés durant plus de décennie par les grands commis de l’État.

    Malgré les divers appels à la démission du président de la République, malgré le fait que les manifestants sont toujours dans les rues exigeant son départ. Le président reste ferme sur sa position. Il ne démissionnera pas. Le pionnier de l’Agritrance changera-t-il d’avis dans les prochains jours ? Seul lui à la réponse.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here