Les sénateurs de l’opposition réclament la démission du président Jovenel Moise et proposent un gouvernement de salut public qui aura pour mission d’organiser une conférence nationale afin de sortir le pays de cette crise politique lit-on dans une note parvenue à la rédaction de Vedeth résistance infos.

en effet :

Préoccupés par la condition générale de détérioration des conditions de vies de la population haïtienne ;

Conscients de la crise économique aigue que connait actuellement le pays ;

Interpellés par la misère abjecte dans laquelle végète la population haitienne ;

Constatant que le peuple exprime son ras le bol et se met debout pour demander la démission du président Jovenel Moise qui se montre de plus en plus incapable d’adresser les problèmes du pays ;

Soulignant que le mécontentement et la colère dans toutes les couches sociales que soulève l’incapacité du président sont généralisés ;

Consternés par le comportement du président Jovenel Moise qui est en train d’exercer une répression sauvage sur la population haïtienne juste pour conserver son pouvoir ;

Rappelant que les revendications de la population haïtienne dans les 10 départements géographiques du pays sont justes et fondées ;

Considérant que monsieur Jovenel Moise, actuel président de la République, est épinglé dans le rapport du Sénat de la République et de la Cour supérieur des comptes sur la dilapidation des fonds PétroCaribe.

Considérant que le comportement irresponsable du président de la République constitue une menace permanente pour la stabilité du pays et pour la sécurité des vies et des biens ;

Considérant que le président de la république a violé le serment constitutionnel prêté devant l’Assemblée national lors de son investiture ;

Considérant qu’il est impossible de trouver une issue favorable à la crise actuelle avec le président Jovenel Moise qui est devenu un irritant pour tous les secteurs de la vie nationale;

Considérant que la crise politique actuelle dans sa dimension conjoncturelle sera résolue inévitablement par le départ du président Jovenel Moise du pouvoir et qu’il importe d’intervenir pour éviter le chaos et une menace contre les intérêts supérieurs de la nation ;

En conséquence, les parlementaires de l’opposition appuient les revendications populaires exigeant notamment la démission immédiate du président Jovenel Moise tout en proposant qu’il soit remplacé de manière institutionnelle avec une transition conduite par un gouvernement de salut public issu de large consensus national.

Ce gouvernement aura pour mission :

1 – l’amélioration des conditions de vie de la population

2 – l’organisation de la conférence nationale haïtienne souveraine, capable de donner naissance à un projet de société basé sur l’intérêt de toutes les couches sociales

3 – la réalisation du procès PetroCaribe.

Cette note est signée par les Sénateurs Evalliere Beauplan, Ricard Pierre, Youri Latortue, Jean Marie Salomon, Nenel Cassy, Antonio Cheramy et plusieurs députés.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here