Haiti – Des établissements scolaires attaqués en justice pour avoir augmenté excessivement les frais scolaires

    Une grande première dans l’histoire de l’enseignement en Haïti. Quatre responsables d’école sont convoqués au parquet de Port-au-Prince ce jeudi 22 août 2019. Ils s’agissent de Valmir Dabel de Saint Louis de Gonzague, Natacha Dorcé du collège Bird, Myriam Dorélien des filles de Marie et Gina Lassèque de l’Académie Chrétienne. Des plaintes ont été déposées au parquet par des parents contre ces établissements scolaires pour augmentation excessive des frais scolaires. 

    Des parents ont dû prendre leur courage à deux bras pour dénoncer ces écoles qui passent outre les dispositions de la loi sur les frais scolaires. Ils ont agi de manière arbitraire sans tenir compte de la gravité de la crise économique du pays.

    La loi sur les frais scolaires était l’oeuvre de l’ancien sénateur Kelly C. Bastien. Malheureusement, cette loi croupissait assez longtemps dans les tiroirs avant d’être publiée à la fin de la transition menée par Jocelerme Privert. Depuis sa publication dans le Moniteur, elle peine à entrer an application. Les responsables des établissements scolaires ne la respectent pas et donc ne l’appliquent pas. L’année dernière, les parents se plaignaient de l’augmentation exagérée des frais scolaires, mais l’Etat ne faisait pas grand chose pour enrayer ce désordre. Cette fois-ci, c’est le parquet de Port-au-Prince qui décide de passer à l’action pour ramener certaines écoles à l’ordre.

    Dans ce cas, peut-on espérer grand chose après cette convocation ?  Certains responsables d’écoles congréganistes s’érigent depuis toujours en donneurs de leçons au ministère de l’éducation nationale. Beaucoup d’autres écoles devraient également être convoquées. Mais tous les parents n’ont pas le courage de les dénoncer. En conséquence, de nombreux parents se plaignent en silence des décisions arbitraires prises même par des écoles qui devraient être fermées pour manque de structure et d’enseignement de qualité.

    Souhaitons que c’est un début qui prendra  en compte les revendications de tous les parents.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here