Haiti – Des marins expérimentés quittent le bateau…L’univers politique haïtien est rempli de nuage et d’orage

    Des marins bien expérimentés quittent timidement le bateau de Jovenel. Dans un premier temps, ils étaient trois, Edo Zenny, Youri Latortue, Sorel Hyacinthe, à prendre leur distance avec ce pouvoir. Mais, cette fois-ci, la nouvelle est tombée comme un coup de tonnerre dans le milieu politique haïtien, c’est Joseph Lambert qui a fait une sortie avec fracas contre Jovenel. Il prend ses distances avec le président.

    Ancien partenaire politique de Jude Celestin dans les élections de 2010,  il s’est allié avec ce pouvoir depuis le début du mandat de Martelly. Cette décision est venue au moment où la crise politique atteint son plus haut niveau. Certainement, Jovenel avait grand besoin le soutien de tels hommes à ce moment si crucial pour son mandat. Mais tout le monde cherche à préserver son avenir politique. À ce niveau, les politiciens les plus avisés semblent ne pas vouloir être aux côtés de Jovenel Moise qui ne jouit pas d’une bonne réputation dans le pays.

    L’horizon politique du pays est rempli de nuage et d’orage. La misère, l’insécurité, le chômage, la faim, la corruption sont le lot du peuple haïtien depuis l’arrivée de Jovenel à la tête du pouvoir. Le pays est sans gouvernement depuis plusieurs mois, et ce premier ministre désigné par le président est déjà critiqué même par certains proches du pouvoir.

    Il semble que le président cherche à tuer le temps à travers le choix de Fritz William Michel selon certains hommes politiques. Il existe des grognes même au sein du pouvoir en place. Les jours s’annoncent beaucoup plus difficile, tandis que le président est dans le pétrin.

    Aucune mesure n’est prise pour soulager les plus pauvres. Les promesses de campagne sont toutes oubliées semble-t-il. De toute façon, elles ne tiennent pas. À quelques mois du départ des députés qui ne pourront plus revenir en janvier, y aura-t-il une opposition plus forte en face de Jovenel Moïse ? Les députés du pouvoir seront sans pouvoir pendant une longue période puisque le contexte actuel du pays n’offre pas de possibilité d’organiser des élections sur une courte durée.

    Le président se prépare à diriger par décret. Mais, en ce temps là, il se peut que les dissidents soient plus nombreux.  Le bateau est vogué, la mer est dangereuse, des marins se jettent, le capitaine ayant perdu sa tête ne sait quoi faire. Problème.

    Très peu de gens connait ce que deviendra ce pays dans les mois qui viennent. On est entrain de nager dans l’incertude. Pourrait-on attendre que d’autres marins quittent le navire sur cette mer d’ennui ? Pas de réponse pour l’instant. En tout cas, Les défenseurs farouches comme Heriveaux, Lubérice et Doré se taisent en ce moment. Peut-être, éclipsés par l’incompétence du pouvoir, ils comprennent qu’il n’y a plus rien à defendre. D’ailleurs, depuis quelque temps, ils n’avaient pas suffisamment d’arguments pour expliquer l’échec du président.

    En ce temps là, le miracle haïtien est-il possible ?  Les mois à venir apporteront certainement des réponses à toutes les questions pendantes. Combien de temps le peuple haïtien peut-il continuer à vivre dans ces conditions infrahumaines ?  Quand est-ce que le président prendra conscience de son incapacité à répondre aux besoins de ce peuple qui vivote dans la misère ? L’avenir dira indubitablement le reste.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here