Haiti – En l’espace de 8 mois, 1.700 prisonniers libérés au pénitencier national

Depuis son intronisation à la tête du Parquet de Port-au-Prince, Paul Éronce Villard, le commissaire du gouvernement près du tribunal de Première instance de la capitale haïtienne a fait de la détention préventive prolongée, l’une de ses priorités.

En effet, le chef du parquet de Port-au-Prince qui a présenté un bilan de ses activités réalisées au cours du mois de décembre 2018 à Août dernier, décompte 1.700 individus qui ont été libérés du pénitencier national avec une moyenne de 212.5 détenus par mois, ceux qui représentent 37% de la population carcérale du pénitencier.

Selon lui qui s’est montré satisfait de ses travaux réalisés depuis son entrée en fonction au mois de décembre dernier, nombreux de ces détenus ont été écroués à la prison pour des délits mineurs tels que; voies de fait, délit de vagabondage, usurpation de titre, vol de téléphone ou de cable éléctrique. Arguant que ces détenus devaient en principe purger une peine allant de 12 à 36 mois alors que nombreux d’entre eux ont été enfermés à la prison pendant plus de 15 ans, il se dit satisfait.

De la même veine, le chef de la poursuite pénale a annoncé que lors de son arrivée à la tête du parquet de Port-au-Prince, l’inventaire a révélé une quantité de 4918 prisonniers accroupis au centre pénitentiaire.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here