Haiti-Gaz : Le commissaire du Gouvernement Villard menace d’arreter les revendeurs qui profitent pour augmenter le prix du carburant

Depuis lundi, la rareté du carburant se fait sentir à tous les niveaux en Haïti. Circulation fluide, Paralysie des activités, la queue pour faire le plein dans les stations d’essences. Si c’est une situation difficile, plusieurs revendeurs ont su tirer de gros avantages en augmentant excessivement les prix. Les chauffeurs ,eux, augmentent à leur tour les frais de transport. Face à ce fléau, Le commissaire du gouvernement près du TPI de Port-au-Prince lance un appel aux faiseurs de marché noir pour leur dire d’arrêter ce délit très bien qualifié par le premier article de la loi du 20 Décembre 1946 qui y associe une peine de 6 mois à 3 ans et une amende dont le montant va de 500 à 1000 gourdes.

La loi du 20 Décembre de 1946 en son article premier dispose clairement que la vente des produits à des prix supérieurs à celui fixé par les instances compétentes est une spéculation illicite, un délit qui expose celui qui en est l’auteur à des sanctions. Se basant sur ce texte de loi, le chef du parquet de Port-au-Prince prévient les revendeurs qui profitent de cette situation de pénurie pour augmenter les prix de façon démesurée.

Dans une note datée de 3 septembre, le chef de la poursuite met en garde les revendeurs et les compagnies pétrolières à propos du marché noir. Le Commissaire du gouvernement montre beaucoup de sévérité dans l’affaire en informant que des instructions formelles ont déjà été passées à La Police afin d’arrêter les contrevenants, de rédiger les procès verbaux et d’envoyer ces derniers au Parquet. Cette disposition est de mise en attendant que l’approvisionnement redevienne à la normale dans les stations d’essences.

Il faut dire que les effets du marché noir n’ont pas pris de temps à se faire sentir. Le prix du transport en commun grimpe alors qu’on est à une semaine de la rentrée scolaire. Entre temps, la population, aux abois, se demande où sont passées les autorités exécutives du pays.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here