Haïti – Jovenel Moïse pris dans un engrenage

    À sa prise de fonction le 7 février 2017, il semblait animé de beaucoup de volonté. Il avait promis de travailler au bénéfice de la population. Ses promesses électorales étaient porteuses d’espoir pour le petit peuple vivant dans les quartiers défavorisés. Les fervents supporters du Régime PHTK voyaient en lui l’homme de la situation, celui qui allait résoudre les problèmes du pays. Mais cet espoir s’amenuisera au fur et à mesure, au point qu’aujourd’hui, personne ou presque ne veut plus rêver sur les capacités du président à changer les choses. Tout le monde au fil des mois qui se sont succédés, se rend finalement compte, que quelque chose n’a pas fonctionné.

    Comme l’ex Président Joseph Michel Martelly, son mentor, Jovenel Moïse devait être celui qui incarnera le changement dans le pays. Le revirement qu’a suscité sa candidature (lors des élections de 2016) était visible. La campagne électorale prendra de l’extension avec ses tournées les plus impressionnantes que d’autres. Poussé par les hommes de son Parti et soutenu par des investisseurs prêts à parier sur son élection, il sera chouchouté de tout part, et même inspiré de l’admiration. Comme dans un film qui annonce beaucoup de suspens, les actions déterminantes et principales sont en vues, cela va changer toute la donne.

    L’homme de la banane passera rapidement du candidat qu’il était au Président élu de la nation. La réalité ne manquera pas de le frapper en plein visage, car il devra trouver la bonne formule pour mettre en application ses promesses.

    À peine qu’il a pris ses fonctions, l’opposition politique commençait à lui jouer des tours, et lui donner du fil à retordre, à travers de ses prises de positions, elle commence par dénoncer son illégitimité. Toutefois, pour soulever la population contre le pouvoir, l’opposition prendra beaucoup de temps avant de convaincre, les plus curieux réclamaient une chance pour le Président afin de voir de quoi il est capable. C’est vrai, beaucoup de personnes l’attendaient à l’oeuvre. Sauf que, transformer les promesses en action n’étaient pas une mince affaire.

    Jovenel Moïse tentera tous les coups du monde pour essayer d’amener les gens à le suivre dans ses projets, sans trop grand succès.

    D’abord la caravane. En tant que « stratégie » répétait souvent le Président, ce programme devait faciliter à l’État de toucher un plus grand nombre de personnes, à travers des projets de développement qui seront mis à l’oeuvre dans les zones les plus reculés du pays. Ensuite, le projet de l’électrification du pays 24hres/24, qui à fait des remous dans l’opinion publique, sans compter les autres projets phares de l’entrepreneur. Plus d’un croyait à leurs réalisations, mais personne, en tout cas jusqu’à présent, ne voit leur réalisation.

    Parallèlement, il y a aussi, les tractations politiques qui se faisaient dans les couloirs du pouvoir. Face à cette situation, l’Administration de Jovenel Moïse se trouvera mêlée dans plusieurs dossiers qui mettent à mal les responsables.

    Puis suivra le temps des tensions politiques. Les manifestations de toutes sortes partout dans le pays allaient sonner le glas du réveil de la population. Les 6, 7 juillet de l’année 2018, a été un coup dur pour le Président. Et pour conséquence, le Premier ministre Jack Guy Lafontant et son gouvernement est contraint de démissionner.

    La cerise sur le gâteau, l’affaire petro-caribe, et d’autres dossiers brûlant comme le massacre de la Saline viennent entériner l’echec de ce régime. Ejection de Jean Henry Céant par les députés acquis à la cause de l’équipe au pouvoir sont entre autres des signaux envoyés à la population qui montrent que le Palais national peine encore à contrôler la situation. Et depuis ces séries de scandales, les crises politiques et économiques s’enchaînent mettant le Président et son équipe dans une mauvaise posture.

    Est-ce son incapacité à gouverner, ou ce sont les diktats qui lui sont imposés par personne interposée qui l’empêchent de trouver son cap, ou est-ce son équipe qui n’est pas à la hauteur? Les questionnements sont beaucoup. Néanmoins, dans le bateau ( Haïti) , il y a le Président, mais il y a aussi toute cette population, affamée, sans emplois, qui rêve d’un lendemain meilleur.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here