Haiti – Le pasteur Ornold Petit qui avait violé une adolescente de 14 ans remis en liberté : Sénatus et OPC crient au scandale

Suite à la mise en liberté controversée du pasteur Ornold Petit, qui avait commis un viol sur la personne d’une jeune fille de 14 ans, Jean Renel Sénatus réagit en adressant une lettre au ministre de la justice Jean Roudy Aly.

Selon le président de la commission de justice du Sénat, cette libération est un scandale, un non-sens car la victime avait accouché peu de temps après et un test ADN confirme que le bébé est celui du pasteur. Face à cette preuve que le sénateur qualifie d’irréfutable, la libération immédiate du pasteur est une décision irraisonnable de la part du juge près du T.P.I de Jérémie, Me Jean Baptiste Louis Jean.

Alors qu’un test ADN a confirmé en avril 2018 que l’enfant de Ernesie  Dimanche-une fillette de 14 ans – est celui du Pasteur Ornold Petit, accusé d’avori commis le crime de viol sur la personne de cette adolescente, le juge Jean Baptiste Louis Jean a décidé de procéder à la libération immédiate du Pasteur alors que les évidences ont clairement attesté la culpabilité du Révérend. Une libération qui a fait réagir.

L’Office de la protection du citoyen (OPC) est le premier à dénoncer cette décision judiciaire qui selon lui est injuste et suspecte.

Le sénateur Jean Renel Sénatus, à la tête de la commission de justice au sénat de son coté n’a pas pris de temps pour intervenir dans le même sens. Il a écrit une lettre pour alerter le Ministre de la justice, Jean Roudy Aly, sur cette affaire dans laquelle un malfaiteur sexuel est libéré en dépit du préjudice causé à la fillette qui n’avait que 14 ans au moment de l’acte.

Selon le sénateur, le test ADN est la preuve parfaite de la culpabilité du Pasteur et donc libérer un coupable est un comportement de légèreté de la part du juge.

Le sénateur qui a également écrit en sa qualité de père de famille demande au Ministre Aly d’exiger de son commissaire de gouvernement près du T.P.I de Jérémie d’exercer un pourvoi en Cassation afin que le Pasteur paie pour cet acte criminel qu’il a commis sur la fillette de 14 ans.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

1 COMMENTAIRE

  1. Un pasteur, où est la moralité dans cette histoire. L’homme d’église, la tête de l’église.
    Un loup Pasteur qui surveille le troupeau et la bergerie. Fais ce que je te dis fais pas ce que je fais. Un prédateur pasteur qui attaque et un juge complaisant qui n’a rien compris de l’histoire.
    Haïti république bananière depuis 1804.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here