Haiti : L’ONU dénonce les répressions violentes des manifestations qui ont fait 41 morts et plus de 100 blessés

Dans un discours prononcé à Genève ce mercredi 6 mars 2019, la Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, Michelle Bachelet a vivement dénoncé les répressions violentes des récentes manifestations qui se sont déroulées en Haiti.

En Haiti, des manifestations ont éclatées le mois dernier contre la hausse des prix alimentaires et la corruption. Au moins 41 personnes ont été tuées et plus de 100 blessées déclare l’ancienne présidente du Chili.

De fait, dit-elle, le haut commissariat aux droits de l’homme encourage une enquête afin de déterminer les responsabilités.

Elle a également, dans le même discours, appelé les autorités françaises à poursuivre le dialogue en France et à l’organisation d’une enquête approfondie sur tous les cas rapportés d’usage excessif de la force contre les manifestants en rappelant que les Gilets jaunes ne manifestent que contre «ce qu’ils considèrent comme (leur) exclusion des droits économiques et de (leur) participation aux affaires publiques».


Les manifestants « réclament un dialogue respectueux et de vraies réformes. Et pourtant, dans plusieurs cas, ils sont accueillis par un usage violent et excessif de la force, par des détentions arbitraires, des tortures et même selon certaines informations des exécutions extra-judiciaires », a-t-elle déploré.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here