Haiti – Patrice Dumont exige la mise à l’écart du sénateur Onondieu Louis au bureau du Sénat et la révocation de Mme Casseus

    Décidément, le Sénat de la république et la corruption font paire. Le Sénat, une repaire de bandits et de hors la loi. À l’instar du scandale impliquant le sénateur Garcia Delva soupçonné de connivence avec le puissant chef de gang Arnel Joseph dans une affaire de kidnapping, un autre collègue a été cité par un rapport d’enquête du Bureau des Affaires Financières et Économiques(BAFE) relayé par la Fondation JeKlere.

    Indigné par ces scandales de corruption qui ont enclavé l’image de cette prestigieuse institution parlementaire, le sénateur de l’ouest, Pierre Paul Patrice Dumont, n’a pas tardé pour s’adresser ce mercredi, au président de l’Assemblée nationale, Carl Murat Cantave, pour lui demander de prendre des mesures conservatoires contre son collègue Onondieu Louis, questeur du bureau du grand corps, accusé d’être le cerveau d’un groupe d’individus spécialisant dans une vaste opération de détournement de fonds Publics, de blanchiment des avoirs, d’enrichissement illicite et d’association de malfaiteurs.

    Selon l’élu de l’ouest qui s’est montré hostile à ce qui est entrain de dérouler dans une assemblée où il s’est attaché, certains de ses collègues se laissent tomber dans des pièges qu’ils auraient pu éviter. Ces gaffes des pères conscrits de la nation, mettent dit-il, en danger la vie de l’institution sénatoriale.

    « C’est peu de dire que ce qui se passe au Sénat n’est pas acceptable au triple point de vue légal, éthique et administratif. Par cela, le corps des Sénateurs met la République en danger. Il est inadmissible, en effet, que des élus de notre niveau acceptent de compromettre leur travail », a déploré l’ancien chroniqueur sportif de la Télévision Nationale d’Haïti qui par ailleurs, demande que des mesures conservatoires soient prises contre le sénateur du Nord-ouest en tant que questeur de bureau du sénat de la république comme c’était le cas pour Garcia Delva qui s’était retiré volontairement.

    Pour soutenir ses recommandations, l’analyste sportif devenu politicien aujourd’hui, s’est appuyé sur un décret relatif aux Principes Fondamentaux de Gestion des emplois de l’Administration Publique Nationale en son article 140, alinéa 1, autorisant soutient-il, la mise en disponibilité par une mesure disciplinaire pour une période qui ne peut jamais excéder trois mois. Évidemment, la justice règlera la question en dernière instance.

    Dans la foulée, le sénateur accusé a essayé d’apporter des démenties formelles relatives au rapport d’enquête de la Fondasyon Jeklere, qu’il a accusée d’être un bras politique du pouvoir et de la classe économique des affaires.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    1 COMMENTAIRE

    1. 95/100 des cenateur la Douanes contribution
      Archives nationales Immigration circulation les députés exectera font-ils lès même choses « détournement de L’argent de L’état « 

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here