Haiti – Patrice Dumont, sans langue de bois, présente aux américains les 12 raisons pour lesquelles Jovenel Moïse doit démissionner

    Dans une réunion à laquelle ont pris part le lundi 24 juin, le sénateur Dumont, l’ancien sénateur Yvon Feuillé, 2 maires haïtiens, un secrétaire général d’un parti politique ainsi que deux américains ; July Chang secrétaire d’État américain pour l’hémisphère ouest et Madame Michèle Sison ambassadrice des États-Unis en Haïti, l’élu de l’ouest a, sans langue de bois, avancé 12 raisons essentielles pour lesquelles Jovenel Moïse ne peut plus continuer à exercer sa fonction de Président de la République.

    • La corruption ayant engendré cette pauvreté extrême en Haiti, au moment ou le président lui même est accusé de corruption, est la première raison selon le sénateur.
    • Deuxième raison, le sénateur Dumont dit aux responsables américains que Jovenel doit démissionner parce que son pouvoir ne peut pas contrôler les frontières et rehausse la contrebande et le trafic de stupéfiants illicites.
    • Troisième raison, Jovenel doit démissionner parce que selon le sénateur, dès le commencement de sa présidence, il portait déjà l’étiquette d’ inculpé pour blanchiment d’argent.
    • Quatrième raison, il est épinglé par la cour des comptes dans le scandale de Petro Caribe. Donc, il doit démissionner pour faciliter l’organisation du procès.
    • Cinquième raison, puisqu’il a choisi au début d’ignorer Petro Caribe ,puis a fait semblant de prendre en charge le dossier en accusant les autres, alors qu’il est lui même épinglé par la Cour des comptes, il ne peut rester à la tête du pays.
    • La sixième raison invoquée par le Sénateur Dumont c’est que le président et sa femme ont fait du tort à l’État avec le dossier de Dermalog, 26 millions de dollars gaspillés
    • Ensuite, septième raison, Il a usurpé le titre d’ ingénieur pour signer des contrats dont les fonds proviennent de Petro Caribe
    • Huitième raison, il a violé le territoire national en faisant venir des mercenaires au pays
    • Neuvième raison, sur son ordre, le ministre Aly a libéré les mercenaires que la police avait arrêtés pour les  laisser repartir vers les États-Unis
    • Dixième raison, en reconduisant Aly comme ministre de la Justice, il confirme qu’ il veut bafouer la justice. Donc, il doit démissionner.
    • La onzième raison, c’est que le président et sa femme ont des relations avec des gangs armés. Alors que l’insécurité fait rage.
    • Enfin, le massacre de La Saline ayant fait 26 cadavres est fait sous l’ordre des hommes de main du gouvernement.  Donc, selon le sénateur, aucune condition n’est reunie à ce qu’il reste au pouvoir.

    Avec ces 12 arguments, Patrice Dumont dit aux américains que le président ne peut plus recouvrer la confiance du peuple, et de ce fait les exhorte ainsi que les autres amis d’ Haïti à aider le pays dans la lutte contre la corruption, car c’est uniquement là, que les haïtiens attendent les étrangers.

    Un appel indirect à se désolidariser avec le président Jovenel Moise qui, épinglé dans le rapport Petro Caribe version Cour des comptes, est aujourd’hui considéré comme le plus grand responsable de la crise.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here