Haiti – Pour conforter Sunrise Airways, l’Etat haïtien refuse à Aruba Airlines le droit d’exploiter des vols entre Miami, Port-au-Prince et Cap-Haïtien

L’Office national de l’Aviation Civile (OFNAC) ayant à sa tête M. Olivier Phillip Jean, l’institution qui réglemente le fonctionnement du système de l’aviation civile en Haïti a adressé une réponse au président de la compagnie Aruba Airlines Esteban Valles qui voulait avoir l’autorisation d’utiliser l’espace aérien haitien pour effectuer des vols Miami (USA), Port-au-Prince, Cap-haïtien venant de Aruba.

Malheureusement, la sollicitation de M. Valles Président de Aruba Airlines n’a pas été agréée, le projet qu’il a peut-être tant rêvé, implanter une compagnie aérienne afin d’utiliser l’espace aérien haïtien pour effectuer différents vols entre Miami, Port-au-Prince, Cap-haïtien est pour l’instant tombé à l’eau.

Le Directeur Général de l’OFNAC dans sa réponse a ouvertement fait savoir au Président de la Aruba Airlines en la personne de M. Valles que son institution ne peut pour l’instant approuver sa demande car cela reste un droit exclusif qui a pour but d’arriver à une entente dans les trafics à travers les négociations.

Plus loin, et pour finir sa réponse le Directeur de l’Office National de l’Aviation Civile a avisé de façon formelle M. Valles Président de Aruba Airlines que sa demande ne peut-être agréée compte tenu du fait que la compagnie aérienne Sunrise Airways compte déjà exploiter sous peu le trafic aérien Miami, Port-au-Prince, Cap-haïtien. Un rêve pour le Président de Aruba Airlines, M. Esteban Valles, qui restera dans les registres de projet non encore réalisé.

Si la compagnie remplit toutes les conditions, pourquoi l’Etat refuse donc de lui accorder ce précieux sésame lui octroyant le droit d’exploiter l’espace aérien haïtien ? En tout cas, cette décision qui va à l’encontre du droit de la concurrence ne fera pas l’affaire des voyageurs haïtiens.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here