Haiti – Quand les médias haïtiens se transforment en tribunaux

    Depuis bien des temps, des conflits qui devraient être résolus aux tribunaux se transfèrent dans des medias. Toute la sainte journée, des gens se défilent dans des radios pour exposer des conflits terriens, des problèmes entre propriétaires et locataires, des persécutions politiques, des décisions de justice et autres.

    Comment expliquer ce phénomène ?

    La justice est partisane et la population n’en fait aucune confiance. De nos jours, même ceux qui parlent très fort de la justice comme recours, n’en croient pas vraiment. La dénonciation des violations dans des medias est une preuve tangible que les haïtiens ne croient pas en la justice de ce pays. Les conflits les plus récurrents, sont les conflits terriens. La plupart des autorités commes des juges, des maires, avocats et commissaires du gouvernement contribuent grandement à alimenter les conflits terriens. Face à des telles situations, c’est le pouvoir de l’argent qui triomphe. Des propriétaires terriens sont nombreux à dénoncer dans des medias des abus faits par des autorités de l’Etat.

    Dans ce cas, c’est la méfiance qui règne dans le camp des victimes qui voient les autorités comme des complices qui se mettent très souvent du côté des bourreaux.

    Dans un Etat de droit de tels conflits devraient être réglés dans des tribunaux. Malheureusement, c’est la corruption qui ronge notre appareil judiciaire. Des dossiers qui réclament une certaine discrétion sont à la connaissance de tout le monde à cause de la décrédibilisation de nos juges.

    La justice haïtienne est devenue une affaire de clan. Le seul recours pour les victimes sont les medias, qui malheureusement, ne détiennent que le pouvoir de la parole. Les victimes n’ont pas d’autres recours face à une justice partisane. La faiblesse de notre appareil judiciaire pousse des gens à exercer de la violence et de la vengeance pour se défendre contre des personnes protégées par la justice. Donc, le temps est venu pour que les dossiers de justice ne se transfèrent pas dans les medias et que les juges soient à la hauteur de leurs tâches. Malheureusement en Haiti, depuis toujours, c’est la raison du plus fort qui est toujours la meilleure.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here