Haiti – Quand Pascal Adrien met Jean Henry Céant à nu en dévoilant ses actes de corruption quand il était premier Ministre

    Toutouni est le livre à paraître de Pascal Adrien qui est l’ancien porte-parole de Jean-Henry Céant. Ce livre annonce déjà la couleur car il dévoile un petit secret du leader politique, ex-candidat à la présidence et ex-premier ministre de la République, Jean Henry Céant.

    Si l’on considérait le notaire comme étant un homme droit, Pascal Adrien, son porte-parole vient de le montrer sous un angle d’homme politique corrompu.

    Dans un extrait de son livre, il écrit : «  Céant avait distribué de ‘’billets aux sénateurs de la majorité. Mais ces derniers estimaient le montant trop insignifiant, d’où une explication partielle de leur stratégie  de présence à tour de rôle pour ne jamais atteindre le quorum »

    Toutouni, voilà un titre mérité pour ce livre écrit par Pascal Adrien et Jorchemy Jean-Baptiste. Pas encore de vente-signature pourtant le livre commence à susciter les débats car  Pascal et Jorchemy ont pratiquement décidé d’en finir avec le notaire Jean-Henry Céant. Veulent-ils changer l’image de cet homme politique respectable qu’on avait de Céant ? Veulent-ils nous montrer que l’homme de Renmen Ayiti n’a aucun amour pour Haïti ? Ce qui est certain, ce livre campe Céant comme un homme corrompu, un politicien véreux qui n’est pas différent de ceux qu’on blamme jour et nuit.

    Le livre, n’ayant pas encore été publié, on ne peut pas savoir tous les secrets que les deux compères y ont décelé . Toutefois, Robenson Geffrard, sur son compte twitter a partagé un petit extrait au public. Dans cet extrait, il est dit que Céant se payait les sénateurs afin que ceux-ci ne lui servent d’obstacles. Pas besoin d’aller plus loin, il s’agit là de la corruption pure et simple.

    Si Pascal et Jorchemy sont les premiers à écrire un livre pour mettre à nu les actes malhonnêtes d’un fonctionnaires d’Etat, ils ne sont, en tout cas, pas les premiers à parler de cette corruption qui émane du parlement depuis quelque temps. Bien-sûr, on a jamais eu de nom ; Pourtant nous savons pertinemment que tout est une question de business , de deal au bicentenaire.

    Les votes, les ratifications, les formations des gouvernements, rien ne se fait vraiment au nom d’une conscience patriotique. Cette situation soulève un profond dilemme : Est-ce qu’un président ou un premier ministre peut rester au pouvoir s’il ne se plie pas à ces règles sordides car les parlementaires abusent du pouvoir de contrôle que leur confère la constitution ? Peu importe la réponse, rien ne saurait blanchir la corruption car la corruption c’est la corruption : une infraction sanctionnée par la loi.

    Seulement un petit passage de ce livre nous a montré que Céant était un homme corrompu. Toutefois, le livre est-il une preuve suffisante pour acculer notre ex-premier ministre ?  Ces soi-disant révélations, sont-elles là que pour faire du buzz ou sont-elles une stratégie de marketing pour vendre le livre ? 

    Dans tous les cas, quand c’est le porte-parole de Jean Henry Céant qui révèlent des points d’ombres sur les actions gouvernementales de Celui-ci , il y a lieu de nous y attarder.  

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    1 COMMENTAIRE

    1. Mwen toujou di li : Mizer ki gen Haiti tropp pou moun yo ta serieux. Ni avant ni maintenant , si ou pa degajè’w pou mètè yon ti kob de kotè , pita se chin ki pral trampè kasav pou ou. Lan pèyi nou pansè ki sèriè yo , gen lott fason pou moun o pouvwa yo fer kob aprè yo kitè. Koman komprann yap pèyè yon ansien prèzidan $200000.00 dollars pou yon diskou de kelkè minutes. Messieurs , bann vent poum al la Gonave souplè.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here