Haiti – Quand un présumé chef gang donne des leçons aux autorités.

l’État,dans toutes ses composantes a failli à sa mission. Bizarrement, ayant constaté l’absence de l’État, un présumé chef de gang fait une proposition aux autorités afin de résoudre le problème de sécurité que connait actuellement le pays.

Intervenant sur les ondes de la Radio Caraïbe, Krisla chef de gang de Ti Bwa, un quartier défavorisé situé dans la troisième circonscription de port-au-prince, a ,sans langue de bois, prôné une pacification réelle dans la troisième circonscription,tout en donnant des conseils gratuits au DG de la PNH Michel Ange Gédéon, et le chef de l’État le Président jovenel Moïse.

D’après Krisla, il faut placer un premier char blindé de la police nationale en face du collège maranatha, un deuxième au niveau du 5e avenue bolosse et un dernier à coté du théâtre national au bicentenaire.

Il faut aussi a-t-il dit deux patrouilles de police pour sillonner Martissant jusqu’au bicentenaire. Cette proposition vise à mieux sécuriser la rentrée du sud de la capitale haïtienne qui, depuis des mois est devenue un lieu commandé par des bandits armés qui sèment la pagaille jour et nuit au sein de la population.

L’ insécurité menaçant les habitants de Martissant et de Portail Léogane semble inquiéter KrisLa beaucoup plus que nos dirigeants qui ne font rien pour résoudre le problème. Ayant echoué dans leur mission d’assurer la sécurité de la population, les autorités ne devraient-elles pas prendre au sérieux les suggestions de KrisLa ? En tout cas, selon les constats, ce sont les chefs de gangs qui semblent avoir le contrôle du pays.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here