Haiti – Youri Latortue met au défi Jovenel Moïse de nommer un nouveau DG à la tête de la PNH

    Les choses semblent être très compliquées pour le Palais national au sujet de la nomination d’un nouveau chef du haut état-major de la Police Nationale d’Haïti à la place de Michel-Ange Gédéon qui voit son mandat touche à sa fin depuis le 23 Août dernier.

    Privé d’un nouveau gouvernement légitime depuis le 18 Mars dernier suite à l’éviction de Jean Henry Céant par plus de deux tiers des députés proches de l’équipe actuelle, le président de la République Jovenel Moïse se trouverait dans la grande difficulté pour nommer un nouveau directeur général de la Police Nationale d’Haïti.

    Au regard de la constitution haïtienne du 27 Mars 1987 amendée en Mai 2011, le président de la République nomme après délibération du conseil des ministres, puis approbation du sénat, le commandant en chef des forces armées d’Haïti, le commandant en chef de la Police Nationale d’Haïti, les ambassadeurs et consuls Généraux et les Conseils de l’administration des organismes autonomes. Or, pour Youri Latortue, depuis plus de cinq mois, le pays fonctionne avec un gouvernement démissionnaire qui ne peut engager l’État haïtien et aucune décision d’un conseil avec ces démissionnaires, ne sert à rien.

    Réagissant à cette situation où se trouve le chef de l’État haïtien ce dimanche sur une station de radio de la ville des Gonaïves, le sénateur de l’Artibonite Youri Latortue qui avait annoncé son opposition au locataire du palais national au mois de février dernier, s’est montré très attentif aux éventuelles décisions que prendra Jovenel Moïse qui souhaiterait remplacer tout prix Michel-Ange Gédéon, en poste depuis Avril 2017 sous le gouvernement provisoire de l’ancien sénateur des Nippes, Jocelerme Privert.

    De l’avis du sénateur de la république, Jovenel Moïse ne peut rien faire sur ce dossier sans se doter d’un nouveau gouvernement légitime capable de choisir en conseil des ministres un directeur général. Alors que, la situation devant mener à mettre sur pied une nouvelle équipe gouvernementale ayant à tête Fritz William Michel contesté d’entrer par les opposants politiques, n’est pas favorable au poulain de Michel Joseph Martelly dans ce contexte de crise. Que va faire Jovenel Moïse ?

    Pour une nouvelle fois, l’ancien président de l’assemblée nationale a suggéré la démission ordonnée de Jovenel Moïse à travers un accord politique à l’approche de la fin du mandat de la cinquantième législature et fait place à un nouveau gouvernement de transition pour réorganiser le fonctionnement des institutions et organiser les prochaines compétitions électorales pour compléter le possible vide institutionnel.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    1 COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here