International : L’Interdiction du droit à l’avortement se propage aux Etats-Unis d’Amérique

Dans l’objectif de revenir sur l’arrêt Roe Versus Wade de 1973 qui donnait à la femme le droit d’avorter avant que le fœtus soit viable, soit dans une limite de 22 semaines de grossesses, les conservateurs américains émettent des lois et des mesures de plus en plus restrictives à propos de l’intervention volontaire de grossesse (IVG).

Ces tentatives soulèvent des débats car elles se voient opposées à la position de certains libéraux , féministes et activistes. Selon ces anti-traditionalistes, la femme a un droit inaliénable de disposer de son corps. Et donc, fixer une limite quant au nombre d’ interventions volontaires de grossesse c’est la priver de ce droit d’être le seul maître de son corps.

Au cours de l’année 2019, l’Institut Guttmatcher stipule avoir recensé plus de 300 mesures qui restreignent l’avortement dans 28 Etats américains. Parmi ces 28 Etats, nous pouvons citer l’Ohio, le Missouri,le Tenesse, la Georgie et  le dernier en date, L’Alabama (15 mai 2019) à s’ériger contre l’avortement par la promulgation de la loi « Anti-Avortement ».

Ce texte de loi ratifié par la gouverneure de l’Alabama Kay Ivey est d’un extrémisme flagrant . Même en cas d’inceste ou de viol, l’IVG est interdite. Et un médecin ayant accepté de faire un IVG risquerait la peine carcérale de 10 à 99 ans. Seule exception faite au cas où la vie de la mère serait en danger à cause de la grossesse.

Une semaine avant cette vague anti-avortement dans l’Alabama ,soit le 7 mai,  le gouverneur républicain de la Georgie a signé la loi HB 481 qui sensibilise sur l’équité et l’égalité pour les enfants à naître.

Ainsi dès que les battement cardiaques d’un fœtus sont détectés , le cycle de formation de ce foeutus ne peut plus être interrompu, en tout cas par la seule volonté de la mère.

Or dès la 6e semaine de grossesse, les battements cardiaques sont détectables. Il faut préciser que généralement à la 6e semaine, les femmes ne savent pas encore si elles sont enceintes. On peut déduire donc que le temps qu’une femme se rende compte qu’elle est enceinte est déjà trop tard pour procéder à l’IVG au regard de la loi HB 481.

Selon plus d’un, ces décisions sont entachées de traditionalisme et sont ni plus ni moins que des expressions de la volonté des républicains.

Depuis sa campagne électorale, le président Trump avait promis à l’électorat chrétien de nommer des juges qui pourraient remettre en question l’arrêt de 1973 qui donne aux femmes le droit d’avorter.

Si des secteurs dénoncent ces mesures qu’ils estiment être une violation du droit fondamental de toute femme de disposer de son corps, il faut dire que la bataille sera rude pour casser les maillons de la chaîne anti-avortement car parmi les 9 juges de la cour suprême, 5 sont conservateurs et 4 libéraux.

La sénatrice de l’Etat de Georgie, Jen Jordan, issue du parti démocrate ne cache pas sa crainte de voir les obstétriciens  laisser la Georgie pour exercer leur profession ailleurs. « Des femmes vont mourir à cause des choix politiques des élus républicains » déclare t-elle très récemment aux micros des journalistes.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here