Jean Michel Lapin au Sénat ce jeudi : Une nouvelle scène de théâtre en gestation

    Pour une troisième fois, les yeux sont une nouvelle fois fixés sur le Sénat haïtien. La séance de ratification du premier ministre Jean Michel Lapin est convoquée pour ce jeudi 30 mai par Carl Murat Cantave.

    L’information a été confirmée hier après midi par le président du Sénat Carl Murat Cantave. La séance de ratification du premier ministre Jean Michel Lapin et son gouvernement, déjà avortée deux fois et mise en continuation par le bureau du Sénat, aura lieu ce jeudi.

    Pour s’assurer de la bonne réussite de cette séance, une conférence des présidents en extraordinaire est convoquée pour ce mercredi par l’élu de l’Artibonite.

    Après avoir menacé de fermer le parlement en vue d’une restructuration, certains sénateurs jugeant que le président Cantave ne serait pas à la hauteur pour gouverner l’institution pensent à le limoger à la tete du grand corps. Donc, outre le problème de l’organisation de la séance visant à ratifier le gouvernement, les sénateurs aurons à statuer sur d’autres problèmes qui embrasent le Sénat.

    C’est à ce titre que Youri Latortue avait suggéré au président Cantave d’écrire au président de la République Jovenel Moise afin que ce dernier puisse convoquer les 4 sénateurs de l’opposition pour une assise en vue de mettre fin à la crise.

    D’autres acteurs de la vie politique se déchirent juridiquement et politiquement sur ce qui se passe au Sénat de la République. Certains, à l’instar d’Andre Michel, porte parole du Secteur démocratique et populaire, se dit solidaire avec la position des 4 sénateurs de l’opposition qu’il invite à rester ferme.

    Selon lui, les élus de l’opposition politique ne font que défendre une position de droit et de principe. En outre, il appelle à la vigilance de la population qu’il invite à se mettre disponible pour venir à la rescousse du groupe 4 au cas où la situation se dégénère au Sénat. L’opposition serait prête à tout pour crever l’abcès demain selon Evaliere Beauplan.

    Une position contestée par les Pro PHTK. Alfredo Antoine, député du groupe majoritaire à la chambre basse, qualifiant le comportement des 4 sénateurs de démagogique, croit que le droit parlementaire est un droit de précédant.

    Le Sénateur du Sud Est, ex président du Sénat, arbore le même discours. Pour rejeter la demande des Sénateurs de l’opposition, il met en avant leur mauvaise interprétation de la constitution qui ne fait aucune obligation au premier ministre nommé de se présenter au parlement avec l’ensemble de son cabinet.

    En écoutant les Sénateurs de l’opposition parler à la radio cette semaine, puisque aucune réponse n’a été donnée à leur principale revendication, il est possible de conclure que le pourcentage de la réussite de la séance devant aboutir à la ratification du premier Ministre Lapin est visiblement et incontestablement très microscopique.

    Ainsi, Cette nouvelle séance prévue pour demain marquera soit la fin d’une scène de théâtre gratuite débutée il y a plusieurs semaines, soit le baptême du feu d’un nouvel épisode. Patience…

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here