Le président haïtien Jovenel Moise ne veut pas faire profil bas, il ne démissionnera pas. Ses conseillers l’ont affirmé à maintes reprises. Et le communiqué de presse publié par le Secrétaire général de la Présidence témoigne la détermination du président de s’accrocher au pouvoir. Coup dur pour l’opposition !

Le président Jovenel Moise, tentant de faire taire l’opposition la plus radicale du pays, a fait appel aux bons offices de Religions pour la paix, pour faciliter le dialogue inter-haïtien qu’il souhaite organiser.

Ainsi, par ce communiqué, il tend sa main à qui veut dialoguer et discuter de l’avenir du pays argue un de ses conseillers contacté par la rédaction du journal en ligne Vedeth résistance infos.

Cette main tendue du président de la République intervient quelque jours après son adresse à la nation le 14 fevrier 2019, invitant les forces vives d’Haiti à dialoguer en vue de trouver un dénouement pacifique et démocratique à la crise politique, économique et sociale que traverse Haiti.

le Président de la République croit que le dialogue, dans le respect des règles démocratiques, reste la voie royale vers des solutions adéquates et durables aux problèmes du pays. C’est ainsi qu’il décide de solliciter les bons offices de Religions pour la paix Haiti  » pour être l’un des facilitateurs du dialogue inter-haïtien lit-on dans le texte du secrétariat général de la présidence.

Une tentative mort-née car religion pour la paix rejette dès lundi soir la demande du président de la République d’être le médiateur du dialogue selon Frantz Duval, rédacteur en chef du Nouvelliste. Il va devoir en effet chercher un autre médiateur. Le dialogue n’est donc pas pour demain. Et le président restera solitaire semble-t-il dans cette démarche.

Malgré son intransigeance à l’endroit de certains acteurs de l’opposition qu’il a vivement critiqués et dénoncés comme étant des trafiquants de drogue à qui il ne souhaite pas laisser la gouvernance du pays, le président de la République Jovenel Moise, d’après le communiqué de la présidence, en est convaincu et est déterminé à travailler avec tous les secteurs de la vie nationale pour le plus grand bien du peuple haïtien.

Et pour finir, il rappelle que  »Haiti est aux haïtiens » et qu’aucun sacrifice n’est trop grand pour la sauvegarder et la rendre meilleure.

Reste à savoir si lui même il est prêt à se sacrifier pour sauver notre Haiti chérie.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here