Kato, Beauplan et Cassy obtiennent 3 commissions, la séance de ratification du PM Lapin reprogrammée

    Préalablement prévue pour le dimanche 12 mai, la séance de ratification du prochain gouvernement ayant à sa tete le premier Ministre Michel Lapin a été suspendue en raison de la colère noire des sénateurs de l’opposition. Après une conférence des présidents élargie, elle est reprogrammée pour ce mardi 14 mai selon Carl Murat Cantave.

    Après l’avortement de la séance de ratification du gouvernement Jean Michel Lapin les groupes de la majorité du Sénat ont du faire marche arrière.

    En effet, Lors d’une conférence des présidents élargie convoquée par le président du Sénat Carl Murat Cantave, les groupes de la majorité ont été contraints d’abandonner la présidence de 3 commissions parlementaires au profit des sénateurs de l’opposition. Une victoire, car nous avons gagné cette première bataille. Toutefois la plus rude reste à venir s’est felicité un des 4 sénateurs de l’opposition contacté par le journaliste Wendy Phele.

    Les Sénateurs du groupe de l’opposition dite radicale au Sénat avaient bloqué la séance de ratification du premier ministre Lapin. In limine litis sans avoir eu le temps de discuter sur le fond de la politique générale du premier ministre nommé, ils ont montré leur colère concernant l’organisation d’une séance qui d’après eux était irrégulière en la forme.

    Ils critiquaient notamment le fait que l’opposition, ne détenant aucune commission au Sénat, n’était pas présent lors de la conférence des présidents ayant décidé de convoquer cette séance. Un dimanche de surcroît.

    La raison de cette colère ; les autres sénateurs qui s’identifient clairement comme des alliés du pouvoir avaient accaparé l’ensemble des postes au Sénat. Meme la présidence des commissions. Hostiles, exaspérés, ils ont mis tout leur poids dans la balance, même en utilisant des méthodes violentes, pour chambarder la séance. Et ils ont réussi.

    Empesés par la raison, le président du Sénat et les autres sénateurs de la majorité ont décidé finalement – afin de pouvoir organisé la séance de ratification du gouvernement, de remettre la présidence de trois commissions au Sénateurs protestataires.

    De fait, ils ont donné respectivement la présidence des commissions de planification, affaire étrangère et affaire sociale aux sénateurs Ricka Pierre, Evallière Beauplan et Don Kato.

    Un compromis qui prend à contre pied l’idée selon laquelle la raison du plus fort serait toujours la meilleure.

    Une inquiétude toutefois, ces trois commissions sont – elles suffisantes pour calmer et faire taire ceux qui ont, après avoir bloqué la séance du dimanche, affirmé qu’il avaient eu ce comportement pour défendre la population ?

    Attendons la séance d’aujourd’hui pour avoir la réponse.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here