« Kelly Craft était venue nous imposer ses règles et les leaders de l’opposition ne nous ont pas dit toute la vérité », dixit Moïse Jean-Charles

    L’ex-Sénateur Moïse Jean-Charles a fait une intervention choc ce matin sur Caraïbes FM. Le Sénateur Moïse a insinué que toute rencontre avec les américains est une séance de dictée  qui va aboutir qu’à la régénération du système. Haïti, étant trop faible, n’a pas les moyens de s’imposer face aux Etats-Unis. Les leaders de l’opposition qui ont fait la grande gueule ont juste essayé de dire au peuple ce qu’il aimerait entendre mais le fait est qu’en diplomatie, il est un principe de discrétion que les opposants ne sauraient violer. De ce fait, Moïse Jean-Charles nous invite à ne pas nous fier aveuglément à ce que disent les leaders qui ont participé à la rencontre.

    M.Moïse (Jean-Charles) a fait le point sur deux sujets au cœur de l’actualité cette semaine : L’interview du Président de La République sur Voice of America et la réunion de certains leaders avec Kelly Craft à l’ambassade américaine le mercredi 20 novembre. Au cours de son entrevue, le Président avait pointé quelques failles constitutionnelles qu’il faudrait revoir. Moïse Jean-Charles a dénoncé cette logique car, dit-il, que ce n’est pas une décision qu’il peut prendre à lui seul, à moins qu’il veuille devenir un dictateur.

    Ensuite, l’ex-sénateur du nord a réagi sur la rencontre avec l’ambassadrice Craft. Le Sénateur a fait comprendre qu’il n’aurait jamais accepté d’aller négocier avec les Etats-Unis car il ne peut en ressortir rien de bon pour le peuple haïtien. Même si ceux qui ont participé à la réunion déclarent que Madame Craft n’était pas venue commander mais s’informer, Moïse Jean-Charles a insinué tout le contraire. Il a donné 5 raisons pour lesquelles le peuple doit se méfier de cette rencontre avec les Etats-Unis.

     Parmi ces 5 raisons,  il a mentionné le fait que les Etats-Unis soient plus forts, le fait que toute négociation c’est du donnant-donnant, les opposants devraient donc offrir quelque chose aux impérialistes s’ils devaient négocier réellement, le fait que discrétion est de mise lors des négociations diplomatiques. Les leaders-opposants ne pourraient jamais révéler  ce qui s’est véritablement dit dans les quatre murs de l’ambassade américaine. Ainsi tout pousse à croire à une imposition plutôt qu’une négociation, encore moins une réunion pour se renseigner. L’ex Sénateur absent de cette réunion a trouvé qu’il était bizarre que les 3 pouvoirs se soient réunis environ 24 h après la réunion.

    D’après l’ex- candidat à la présidence, la seule façon de gagner c’est de rester mobilisé, c’est de crier plus fort pour que les américains ne puissent prétendre ne pas entendre, c’est d’aller devant leur ambassade pour faire entendre la voix du peuple.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here