« La firme de sécurité étrangère est là pour évaluer le système de sécurité nationale », affirme le président Jovenel Moïse

    Si certaines personnalités de la vie nationale se demandent est-ce que c’est vrai qu’une firme étrangère de sécurité serait présente sur le territoire national pour assurer la sécurité du président Jovenel Moïse, ce dernier a confirmé en conférence de presse ce mardi que son équipe a embauché réellement une firme de sécurité internationale.

    Selon le président Jovenel Moïse qui a présenté une conférence de presse ce mardi 15 octobre 2019 au palais national pour s’expliquer autour de la crise multidimensionnelle qui ronge le pays depuis plus d’un an, cette firme étrangère de sécurité dont le montant et la duré de son contrat n’ont pas été évoqués, a été embauchée avec pour principale mission d’évaluer le système de sécurité nationale et surtout celui du président de la république d’Haïti.

    « Comme cela se faisait durant les présidences de mes prédécesseurs dont Jean-Bertrand Aristide, René Garcia Préval et Michel Joseph Martelly, nous avons embauché cette firme étrangère pour venir évaluer notre système de sécurité national particulièrement celle qui entoure le président de la République », a-t-il répondu à une question de l’un des journalistes présents dans le jardin du palais national pour essayer de rejeter des allégations qui laisseraient croire que ces agents de sécurité internationale viendraient remplacer l’Unité de Sécurité Présidentielle(USP).

    Cette décision du président de la République de faire venir une firme de sécurité internationale dans le pays en plein moment de crise, est mal passée dans l’opinion publique, car selon certains observateurs, Jovenel Moïse n’a pas fait de confiance aux agents de l’unité de sécurité présidentielle(USP).

    Mais pour certains qui s’interrogent après la déclaration de Jovenel Moïse, le pays n’a pas de budget et de gouvernement légitime, d’où le président de la république aura trouvé de l’argent pour honorer le contrat contracté avec la firme étrangère pour évaluer le système de sécurité national?

    Pourtant, depuis le début des turbulences politiques dans le pays au mois de septembre dernier, les agents de la police nationale d’Haïti et même certains au niveau du palais national qui effectuent un boulot à haut risque sous les rayons du soleil de midi, n’ont pas été payés. Or, le président de la république, a confirmé l’acquisition d’une firme de sécurité étrangère qui opère sur le territoire haïtien ce clame-t-il, pour évaluer le système de sécurité nationale.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here