La plateforme syndicale des enseignants compte prosteter contre la présence de Jovenel Moïse au pouvoir

    La plateforme des syndicats des enseignants qui regroupe CNEH, UNOEH et JL annonce une grande manifestation en date du 21 octobre 2019,  pour demander le départ de Jovenel Moïse qui met en danger l’avenir des enfants et des jeunes du pays.

    Le coordonateur de l’UNOEH, Georges Wilbert,  Franck qualifie de criminel le comportement de Jovenel Moise qui refuse de démissionner pour faciliter la reprise des activités scolaires. Le syndicaliste invite la population à participer à un grand mouvement en date du 21 octbre pour demander la démission de Jovenel Moïse. Il croit qu’il doit défendre la constitution qui fait obligation à l’état de garantir l’éducation à tous les enfants du pays. Dans le cas contraire, il ne serait pas digne d’une telle fonction. C’est pourquoi la plateforme des syndicats des enseignants décident de donner une réponse proportionnelle à cette situation pour renverser Jovenel au palais. En ce sens, la plateforme des syndicats des enseignants veut lancer une première journée national de manifestation dans le pays. La plateforme invite tous les secteurs qui sont fatigués  avec ce président démissionnaire de se mettre ensemble pour ne pas laisser assassiner l’avenir de nos enfants. Il estimen que Jovenel  Moise veut hypothéquer l’avenir de 3 millions jeunes.

    La plateforme des enseignants appelle tout le monde à réclamer la clé du palais pour faciliter la reprise des activités dans le secteur éducatif. Tout le monde est invité à lutter contre ce gouvernement égoïste et criminel qui continuer à exploiter l’avenir de nos enfants. Ce mouvement va demarrer le lundi 21 octobre à compter de 9heures 30 aux côtés du lycée des jeunes filles. 

    La plateforme annonce à l’opinion publique nationale et internationale que la société a rejeté Jovenel Moïse qui s’accroche au palais national pour detourner  l’avenir de 3 millions de jeunes et d’enfants dans le secteur éducatif. C’est un comportement criminel, du fait qu’il a violé les droits sociaux et économiques de plus de  200 mille professionnels de l’éducation et dans le secteur économique informel.

    Il faut signaler que le coordonateur de l’UNNOH, Josué Mérilien avait déjà demandé aux parents des élèves de gagner les rues pour demander le départ de Jovenel Moïse qui empêche la reprise des activités scolaires.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here