La Presse Haïtienne : Un repère de bandits qui se cachent derrière leur micro selon Yvener Joseph

Yvener F. Joseph, journaliste de carrière s’en prend à la Presse Haïtienne en la comparant à une organisation criminelle dont le but est de s’enrichir. Selon le responsable de la RSF, il ne faut pas chercher les bandits seulement à Grand-Ravine, il faut penser aussi à les repérer dans les médias. 

Yvener Joseph déshabille la Presse Haïtienne, il l’a critiquée sans mâcher les mots. Il a publié un texte qui ne laisse aucune marge d’honnêteté dans le journalisme en Haïti. De manière générale, il nous décrit une presse ganstérisée où les journalistes et patrons de Média font et défont les leaders politiques, exposent et vedettisent  les bandits dans l’unique but de faire de l’argent.

 « S’il y avait un contrôle sur les dépenses gouvernementales en Haïti, l’on saurait alors comment les hommes et femmes de Média en Haïti acquièrent leur fortune », a expliqué Yvener Joseph. « Ils ne proposent même pas d’émissions intéressantes sinon des espaces de duel politique sans débat réel et constructif. Ils prétendent demander  des comptes sur les fonds PetroCaribe alors qu’ils en ont eux aussi gaspillés » continue-t-il.

Yvener Joseph lance un appel afin de mettre sur pied une opération qui dénoncera ces responsables de Média qui contrôlent aussi des gangs armés. Si l’on accorde le bénéfice du doute à Yvener – tenant compte de sa longue carrière, on présume qu’il sait de quoi il parle – il n’est pas moins vrai qu’on attendait de lui qu’il donne des noms, des informations plus claires au lieu de généraliser et de laisser tout le monde deviner à quel responsable de Média il fait allusion dans son texte.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

1 COMMENTAIRE

  1. Mw lontan pou kokenn chenn verite sa e se nenppt moun ki fel soti nou t sispek sa tou men nou pat gen mwayen pou fel soti menm jan ak Frantz Exantus kite komanse mete verite deyô neg yo metel deyô Yvener nou k chache eseye touyel bal presyon men nou pap k virel nan radyo a bann medya vôlô bwavo Yvener

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here