La République Dominicaine veut stopper la migration des haïtiens en mettant des caméras de surveillance sur la frontière

    Le Ministre de la défense de la République Dominicaine, Ruben Paulino Sem, a informé, hier mercredi , qu’une nouvelle mesure de contrôle de la frontière sera adoptée. En effet, M.Sem prévoit qu’avant la fin de cette année 187 caméras de vidéosurveillance seront placées sur la frontière.

    Si Haïti se préoccupe nullement de la question frontalière, ce n’est pas le cas pour le peuple dominicain qui y accorde une importance majeure. Ce bout de terre limitrophe des deux îles est un lieu d’échange commercial entre les deux peuples, aussi un point d’accès, même par des moyens frauduleux pour des haïtiens qui décident d’aller illégalement dans le pays de Trujilio. Un service militaire dominicain a été déjà placé sur la frontière pour limiter les risques d’invasions illégales des produits créoles et également la migration des haïtiens en République Dominicaine.

    Cette fois, le gouvernement dominicain croit qu’une entité militaire ne suffit pas et qu’il faut intensifier les mesures de contrôle. C’est pour cela que celui-ci vient avec cette nouvelle mesure : l’installation d’au moins 187 caméras de surveillance sur la frontière avant la fin de l’année 2019. Le Ministre de la défense, Ruben Paulino Sem a aussi rappelé la nécessité pour que les entités militaires dominicaines défendent l’intérêt du pays.

    Rappelons que les conséquences d’une telle mesure se feront sentir ici en Haïti car le passage facile de la frontière est pour certains haïtiens un point de sauvetage, un échappatoire à la misère en Haïti. Si l’Etat Haïtien ne fait rien pour protéger le territoire haitien, il serait malhonnête de critiquer les voisins qui mettent de l’ordre chez eux. Ce ne serait pas juste. C’est tout simplement une manière pour eux d’apprendre aux autorités haïtienne la bonne manière de gouverner.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here