« L’année 2020 sera pire que l’année 2019 » prévient André Michel

    L’opposition s’est réunie aujourd’hui le temps d’une conférence de Presse. Durant cette conférence, l’opposition a fait le point sur la décision de Jovenel Moïse de constater la caducité du Parlement. Si plus d’un la voit comme affaiblie, Les chefs de file dont André Michel, Schiller Louidor, Nenel Cassy se sont montrés plutôt confiants car ,disent-ils, les sénateurs Youri Latortue et Nenel Cassy auront plus de temps à consacrer aux manifestations grâce à la décision arbitraire prise par Jovenel Moïse de mettre fin illégalement au mandat de certains sénateurs.

    « L’année 2020 sera pire… », c’est par ces propos qu’André Michel a commencé à  parler lors de la conférence d’aujourd’hui. L’avocat a tenu à montrer que l’opposition ne tient pas à abandonner la lutte qui vise à faire tomber Jovenel Moïse. Les mobilisations vont se multiplier sous d’autres formes. Toutefois, il convient de préciser que Me Michel s’est pour une fois abstenu de donner de détails quant aux stratégies de combat. Il a aussi qualifié le constat de caducité du parlement comme une décision dictatoriale qui ne se repose sur aucune base légale mais plutôt sur une volonté du Président de faire ce qu’il veut .

    Nenel Cassy, figure de proue et ancien sénateur, était aussi de la partie. À quelque chose malheur est bon, selon lui, l’ex- Sénateur Latortue et lui auront plus de temps pour fouler le sol, protester contre l’équipe en place. Être parlementaire est sans doute un statut qui nécessite du temps pour remplir toutes les attributions prévues par la Constitution ;maintenant qu’ils ne le sont plus,ils pourront se livrer totalement dans le combat contre le pouvoir en place. Ainsi selon Nenel Cassy, il est trop tôt pour le Président de crier victoire à cause du non-fonctionnement du parlement. Cette décision ,qualifiiée dictatoriale par les opposants, pourrait tourner en faveur de l’opposition.

    Schiller Louidor, quant à lui, ne renonce pas. Malgré le fait que son désir de voir une autre équipe au pouvoir tarde à venir, il est encore là, dans cette quête anti-Jovenel. Durant la conférence, il a laissé comprendre qu’il connaît la formule pour venir à bout du Président Moïse. «  Nous avons fait une semaine, un mois, une année à protester et Jovenel n’est pas encore parti. Si nous faisons ce que vous savez que je sais, il ne prendra même pas 3 jours à jeter l’éponge », a-t-il déclaré. Une déclaration qui ne satisfait pas la curiosité de ceux qui ne savent pas ce dont parle Schiller Louidor. Les sympathisants ont répliqué « Dechoukaj » suite aux paroles de Schiller Louidor mais ce dernier n’a rien confirmé ni infirmé.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here