Le curé de la paroisse de Saint-Marc exige à Jovenel Moïse de démissionner

    À l’instar d’un groupe d’artistes qui ont marché dans les rues de Port-au-Prince hier dimanche sous l’instigation d’Izolan pour exiger la démission du président Jovenel Moïse, le révérend père Venel Suffrard de l’église catholique de Saint-Marc réclame aussi la tête du chef de l’État haïtien.

    Selon le membre de l’Église catholique qui dit avoir pris acte des différentes manifestations antigouvernementales dans le pays, tous les secteurs de la vie nationale dont les vodouïsant, les prêtres, les artistes, la société civile, les différentes plate-forme syndicales se mettent d’accord pour demander à Jovenel Moïse de tirer la conséquence de son échec à la présidence d’Haïti car il n’a pas sa place à la magistrature suprême de l’État haïtien, en l’adressant cette interrogation « Que faites Jovenel Moïse à la tête du pays? ».

    Sans langue de bois et de tergiversations, le père Venel Suffrard a salué les initiatives prises par le peuple haïtien pour exiger la démission de Jovenel Moïse car dit-il, la situation du pays est extrêmement catastrophique il faut qu’il y ait un chambardement.

    « Pour gérer les problèmes de la population haïtienne, l’État haïtien n’a toujours pas de moyens. Pourtant, lorsqu’ils ont besoin de l’argent pour gaspiller et régler ses propres affaires et voyager à l’étranger avec ses proches et amis, ils ont trouvé de l’argent. Le pays ne peut pas continuer ainsi et Jovenel Moïse doit remettre sa démission pour qu’il y ait des changements dans les conditions de vie de nos frères et soeurs », a argumenté, Père Venel Suffrard qui se met d’accord aux côtés de la population haïtienne qui réclame corps et âme la démission de Jovenel Moïse.

    Dans ses propos prononcés dans l’enceinte même de l’église catholique de la ville de Saint-Marc, le père Venel Suffrard reconnaît que Jovenel Moïse bénéfice le support de l’international pour essayer de résister face aux pressions populaires mais cette fois-ci, soutient-il, d’un seul homme, le peuple haïtien remportera la bataille face à l’international.

    « Même si l’international se met aux côtés de Jovenel Moïse qui ne dirige rien au pays tout simplement pour gérer ses propres intérêts au détriment de la population haïtienne comme ce fût toujours le cas, le peuple haïtien d’une seule voix finira par remporter la victoire finale et nou pap pran sa a nan men Jojo », a poursuivi le père Venel Suffrard.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here