« Le discours de Jovenel Moïse ressemble à celui prononcé par Jean-Bertrand Aristide lors de son retour de l’exil en 1994 », estime Evans Paul

    Absent de la presse haïtienne depuis plusieurs mois en raison des grandes difficultés rencontrées, le président Jovenel Moïse a donné une conférence de presse dans le jardin du palais national ce mardi pour s’en prendre à quelques membres du secteur des affaires qui selon lui, auraient contribué à mettre le pays dans cette situation de crise.

    En effet, quelques heures suivi de la sortie médiatique du chef de l’État haïtien emballé par une crise multidimensionnelle depuis des mois, l’ancien premier ministre Evans Paul, actuel coordonnateur d’un comité créée récemment pour aplanir le chemin du dialogue entre les différents antagonistes a salué le discours de Jovenel Moïse qu’il a assimilé à celle prononcé par l’ancien président Jean-Bertrand Aristide au retour de l’exil le 15 octobre 1994 à la suite d’un coup d’État militaire réalisé le 30 septembre 1991 par les membres des Forces armées d’Haïti.

    « Je salue la sortie dans la presse du président Jovenel Moïse. Son discours d’aujourd’hui, me rappelle celui prononcé le 15 octobre 1994 par Jean-Bertrand Aristide lorsqu’il était de retour de l’exil après son coup d’État militaire le 30 septembre 1991. Mais ce qui est différent entre les deux discours, ce que le leader charismatique du Fanmi Lavalas avait une bonne assise politique, ce qui n’est pas le cas pour Jovenel Moïse actuellement », a-t-il, avancé sur les ondes de la radio vision 2000.

    Pour l’ancien premier ministre de la fin du règne de Michel Joseph Martelly entre janvier 2015 et février 2016, le président Jovenel Moïse a perdu son pouvoir de communication avec le peuple haïtien. Même si le chef de l’État haïtien dit la vérité, la population haïtienne ne le prend pas au sérieux, car avance-t-il, elle n’investit plus de confiance en Jovenel Moïse.

    S’agissant de la mission du comité créée récemment par le palais national pour mener le dialogue entre les différents antagonistes, le dirigeant de la structure politique Konvasyon Inite Demokratik(KID) estime que la sortie médiatique du président Jovenel Moïse va beaucoup compliquer les travaux des membres du comité qui peinent à essayer de trouver des alternatives pouvant les aider à mener à la table du dialogue les opposants politiques.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here