Le Gouvernement haïtien a augmenté le salaire minimum en Haiti

    Désormais le salaire minimum pour les employés dans les « factories » est passé à 500 gourdes, soit une augmentation de 80 gourdes (19%). Cette fixation de salaire devrait être en vigueur depuis le 1er novembre d’après un arrêté présidentiel paru dans le Moniteur le 31 octobre 2019. Il faut souligner que d’autres secteurs d’activités sont aussi concernés par la hausse de salaires.

     L’arrêté mentionne que  les entreprises en croissance et relativement stable (A) comme les supermarchés, les bijouteries et institutions scolaires devront payer leurs employés d’un salaire minimum de 550 gourdes au lieu de 500 gourdes, soit une hausse de 10%.

    les entreprises œuvrant dans l’hôtellerie, le transport Maritime et les quincailleries(B) doivent désormais payer leurs employés d’un salaire minimum de 440 gourdes au lieu de 400 gourdes, soit une hausse de 10%. Les entreprises vulnérables comme les restaurants  et la presse communautaire(C) paieront minimalement 385 gourdes au lieu de 350 gourdes, soit une hausse de 10%. Le personnel de maison(E) recevra au minimum 250 gourdes au lieu de 215 gourdes, soit une hausse de 16%.

    Les entreprises de distribution de produits pétroliers et agences de sécurité(G) accorderont un salaire minimum de 440 gourdes au lieu de 400 gourdes,  une hausse de 10%. Les entreprises privées de services stratégiques à la population dont les institutions privées paieront un salaire minimum de 440 gourdes à leurs employés , soit une hausse de 10%.

    De tous ces ajustements de salaires, c’est la catégorie F ,formée des entreprises qui font de la réexportations notamment les entreprises d’assemblages et manufacturières, qui a enregistré le plus grand taux d’augmentation de salaire, 19%. Pour cette catégorie reconnue sous l’appellation de « Factories », le salaire minimum passe de 420 gourdes à 500 gourdes.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here