C’en est fini ?

Et le mensonge haïtien s’est à nouveau effondré dans ses accoutrements artificiels de parade dits Gouvernement, Police, Parlement, Justice. S’il subsiste une économie haïtienne, c’est la petite économie que chaque Haïtien organise pour sa survie personnelle immédiate.

Le social a longtemps déjà sombré dans l’antisocial. L’Haïtien du jour semble s’être convaincu irrémédiablement qu’il n’est que lui-même, seul avec lui-même et rien que pour lui-même. La communauté s’est désagrégée et avec elle l’idée de citoyen d’une même patrie.

À chaque quartier son chef. À Chacun sa police privée, son armée personnelle. Et à chaque foyer ses peurs et ses misères particulières. Qui Gouverne Haïti ? Personne ! Le pays en mode pilotage automatique. Le Palais national sous anesthésie locale. On ne ressent rien là-bas. Je dis bien là-bas. Car un tel pouvoir a tout l’air d’un étrange étranger qui nous vient d’un là-bas. Un drôle de pouvoir qui vit isolé et reclus dans son là-bas.

Le Parlement, ce Parlement, un cancer, une gangrène que la plus pourrie des Républiques ne souhaiterait avoir en son sein. La Constitution nous a enfanté malgré elle un monstre effroyable. La société l’a allaité. Et le monstre nous a dévoré la République et ses deniers.

L’aile corrompue de la bourgeoisie haïtienne n’a plus besoin d’une Armée de satrapes pour ses coups d’Etat contre la démocratie, pour extorquer et dépouiller l’État. Elle a aujourd’hui son Parlement de gangsters pour ses coups de force et ses vols. Drôlement, la rectification devra aussi passer par la Constitution.

Si l’instant n’est mûr pour un dialogue vrai entre nous, un chitatande sincère pour une refondation nationale, et le remembrement de notre communauté disloquée, alors nous aurons fait consciemment le choix que c’en est fini de nous comme peuple et d’Haïti comme pays….À chacun son salut.

Daly Valet 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here