» Le pays a besoin d’un gouvernement de transition et non provisoire  » estime Me Samuel Madistin qui réclame la démission du président Jovenel

    Si les porte-paroles et conseiller de la présidence estiment qu’un dialogue politique entre le chef de l’État haïtien et l’opposition politique est plus qu’indispensable à l’heure actuelle, d’autres leaders de parti continuent d’appeler le président Jovenel Moïse à la démission. Le dernier en date s’appelle, Samuel Madistin, avocat au barreau de Port-au-Prince et également responsable d’une structure chargée de la défense des droits humains.

    Absent de la scène politique depuis environ trois mois en raison d’un voyage à l’étranger dans le cadre d’un colloque relatif à sa profession d’avocat, l’ancien candidat à la présidence du Mouvement Populaire Démocratique Dessalinien (MOPOD), est intervenu ce mardi 8 Octobre 2019 sous les ondes de la radio Vision 2000 pour épiloguer sur la situation politique actuelle du pays qui semble toucher un point de non retour où la population haïtienne exige sans condition la démission du président Jovenel Moïse.

    Contrairement à certains leaders de parti politique qui prônent la mise en place d’un gouvernement provisoire après le départ anticipé du président Jovenel Moïse, l’homme de droit Samuel Madistin se montre plus tôt pour l’installation d’un gouvernement de transition capable d’assurer le chambardement de ce système avec l’instauration de nouvelles bases.

    « Le pays n’a pas besoin d’un gouvernement provisoire comme celle installé en 2015 avec Jocelerme Privert où des gens ont eu l’occasion de piller l’État haïtien. Nous avons la nécessité de doter le pays d’un gouvernement de transition pour s’assurer de procéder à des changements réels au sein de l’État », a argumenté le natif de la commune de l’Estère qui s’est montré conscient de la situation actuelle du pays où il a sollicité au près de Jovenel Moïse, le choix de démissionner car soutient-il, il n’a plus d’autorité et de légitimé pour diriger le pays.

    S’agissant des contraintes qui empêchaient au président Jovenel Moïse de se présenter à la cérémonie solennelle consacrant à la réouverture de l’année judiciaire d’hier lundi dans les locaux de la Cour de Cassation à quelques mètres du palais présidentiel sous la pression de l’opposition politique, l’ancien étudiant de la faculté de droit et des sciences économiques des Gonaïves, Me Samuel Madistin, a fait savoir que le chef de l’État haïtien sous aucun prétexte n’a pas le droit de cracher sur cette date considérée comme un symbole pour le pays. Par conséquent, il doit remettre sa démission. Exige l’auteur de l’ouvrage « Le rôle du pouvoir législatif dans le fonctionnement moderne de l’État ».

    De leur avis, ce nouveau gouvernement de transition devrait être installé avec pour principale mission « la réorganisation de l’État » afin de permettre d’avoir un consensus entre les différentes classes sociales du pays avec l’adoption de nouvelles mesures structurelles et de redonner l’espoir de vivre aux peuples haïtiens.

    « Il faut qu’il y ait dans le pays un gouvernement de transition après le renvoie de Jovenel Moïse pour réaliser la conférence nationale souveraine, la présentation d’une nouvelle constitution et surtout permettre d’avoir un consensus entre les différentes classes sociales dans le pays comme c’était le cas en Afrique du Sud avec l’avènement de Nelson Mandela au pouvoir après plus de 28 ans incarcéré à la prison pour la lutte anti-apartheid », arguant, le président du conseil d’administration de la Fondasyon Jeklere.

    Toutefois, il pense que Jovenel Moïse n’est pas aidé par les barrons du PHTK qui devraient être en principe au palais national pour suppléer le président à cette phase de la lutte pour son renversement à la présidence d’Haïti. Fort de ce constat, Me Samuel Madistin, ancien député et sénateur de la république, appelle sans langue de bois au chef de l’État de tirer la conséquence de son échec et de remettre sans délai sa démission et faire place à un gouvernement de transition et non provisoire.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here