Le porte parole de la police nationale annonce l’ouverture d’une enquête sur le dossier du jeune tué à Tabarre 51

    Le porte parole de la police nationale, Garry Desrosiers dit être courant de la mort d’un jeune homme qui serait tué par la police nationale. Il annonce l’ouverture d’une enquête pour determiner les circonstances de cet homicide, pour que la lumière soit faite.

    La population sera tenue au courant de l’avancement du dossier. Le porte parole de la police affirme que les enquêtes de la police sont toujours impartiales. Les résultats seront communiqués à la population et le dossier sera transféré à la justice, d’après le porte parole de la police nationale.

    Garry Desrosiers affirme ne pas être au courant de tous les details liés à cet incident. Mais dès qu’il s’agit de mort d’homme, la DCPJ doit agir a t’il affirmé.

    Il dit que la police s’éfforce toujours pour que ses enquêtes aboutissent à de bons résultats. Il est certain que les materiels font défaut à la police nationale, mais la volonté et la détermination, permet à l’institution de faire  toujours ce qui est à son niveau.

    Par ailleurs, Garry Desrosiers révèle que l’enquête sur la mort de Vladimir Fédé avance à grand pas au niveau de la police nationale et l’inspection générale a déjà pris des mesures conservatoires contre les policiers qui seraient concernés.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here