Le président du Sénat Carl Murat Cantave dénonce la politique de marronnage et de chaises vides de certains senateurs qui, selon lui, doivent rendre des comptes au peuple haïtien

    Depuis quand une séance a été tenue au Sénat de la république ? Une question importante.

    En dépit des incertitudes qui plantent autour de l’avenir du parlement haïtien à l’approche de la fin de la 50e législature avec l’impossibilité constatée d’organiser les élections à la fin de cette année, les sénateurs de la République continuent de fuir l’hémicycle du bicentenaire où est logé le bâtiment du corps législatif. Face à ce refus des pères conscrits de venir participer aux séances , le président Carl Murat Cantave monte au créneau pour fustiger ce qu’il qualifie de comportement malhonnête.

    Selon le président du Sénat de la république, les collègues sénateurs doivent agir avec conscience et sens de responsabilité. Avec les privilèges et avantages tirés des taxes de la population haïtienne, ils doivent travailler pour ne pas attiser la colère du peuple.

    « C’est une honte pour le Sénat de la République avec cette politique de de marronage », a déploré sans langue de bois, l’élu du département de l’Artibonite qui demande aux sénateurs de venir rendre compte pour des avantages qu’ils bénéficient au Senat.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here