Le sénateur Francener Dénius désapprouve le choix de Fritz William Michel

    Des inquiétudes quant à la possibilité de voir Fritz William Michel occuper le fauteuil de la primature, continuent de se gonfler à quelques heures de la remise du rapport de la commission spéciale de la chambre des députés.

    Dans l’attente de la conclusion du rapport de la commission spéciale de la chambre des députés au sujet des documents du premier ministre nommé et de ses différents ministres pressentis, le sénateur du département des Nippes, Francener Dénius, n’a pas ménagé ses mots pour critiquer le président Jovenel Moïse arguant que le citoyen Fritz William Michel au poste de premier ministre, n’est pas l’homme de la situation compte tenant de l’amateurisme de certains proches du palais national.

    Selon l’élu de la Plateforme VÉRITÉ, le citoyen Fritz William Michel n’a pas la capacité et la notoriété pour mettre ensemble les différents acteurs de la scène politique à un moment où le pays s’est plongé dans un bassin de crise de grande profondeur.

    « Face au grand défi qu’attendra le pays au lendemain de la deuxième semaine du mois de Janvier 2020, Fritz William Michel n’a ni la capacité ni la notoriété pour rétablir l’ordre des choses », prévient le sénateur Dénius qui plaide pour la mise en place d’un bon gouvernement capable d’engager l’État haïtien pour trouver un consensus national afin d’éviter le pire avec la possible dissolution du parlement haïtien.

    « Avec la non tenue des élections législatives pour remplacer les élus dont les mandats arrivent à terme, la crise politique sera encore plus profonde même en ayant un nouveau gouvernement en 2020 », pense Francener Dénius qui s’est montré pessimiste quand à la possibilité de trouver un accord avec cette équipe au pouvoir pour la résolution de la crise.

    De la même veine, le père conscrit du département des Nippes a mis en défi le premier ministre nommé Fritz William Michel de lancer un dialogue où il réunira les grand hommes. Ce qui n’est pas possible, selon le Senateur Francener Dénius qui suggère au président de la république Jovenel Moïse, de faire choix d’un nouveau premier ministre issue d’une grande entente politique pour redémarrer le pays. Si non, ce sera plus encore compliqué avec Fritz William Michel avec ce dernier aux commandes de la primature en 2020.

    Il s’est montré conscient de l’urgence de l’ère où le pays n’a jusqu’ici doté d’un budget à l’approche de la rentrée des classes et surtout la fin de l’exercice fiscal 18-19.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here