Le Sénateur Patrice DUMONT face au rêve de la jeunesse haïtienne

    2341

    Au pays de Dany Laferière et de Franck Etienne, s’il y a une chose que nul ne peut contester, c’est le peu de considération des gouvernants haïtiens pour la jeunesse qui est sans cesse utilisée dans tous les combats, à qui l’on fait de nombreuses promesses mais qui est toujours oubliée au moment de passer de la parole aux actes.

    Les jeunes représentent la majorité de la population haïtienne. Ce sont eux qui sont sollicités pour faire campagne. Ce sont eux qui sont parfois et malheureusement utilisés pour prendre les armes. Pourtant, ils restent sous représentés en politique.

    Ce qui parait révoltant, c’est qu’une fois au pouvoir, ceux qui n’ont leur statut que grâce à la jeunesse prônent sa non participation active en politique. Ils font croire toujours que c’est dangereux. C’est dans ce pays, Haiti, que Patrice Dumont est élu Sénateur.

    Son électorat fait référence à cette jeunesse haïtienne, consciente, capable et dévouée. Si la présence de presque tous les parlementaires haïtiens que ce soit à la chambre basse ou au Sénat est due grâce à l’ignorance et le je m’en foutisme de la population haïtienne particulièrement certains jeunes, mais celle du Sénateur Patrice Dumont est la preuve que dans cette société guidée par des pourritures humaines,il existe des gens de coeur, de conscience et de patriotisme.

    Oui c’est cette catégorie de gens pour laquelle la moralité reste le pilier d’une société qui a voté Patrice Dumont. Une jeunesse vilipendée, oubliée, foutue, désespérée s’ose placer sa confiance en un politicien. Mettre la jeunesse haïtienne sur son piédestal, Un rêve à réaliser. Voila un défi auquel le Sénateur doit faire face.

    Mais il faut poser cette question: Qu’est-ce-qu’un Sénateur ?

    Un choix pour contrer la grosse intensité du phénomène de déshumanisation imposé par les politiques haïtiens depuis plus d’un siècle.

    Dès l’annonce de sa candidature aux élections sénatoriales pour le département de l’Ouest, toute Haiti pouvait exulter. Patrice Dumont jouit d’une popularité exceptionnelle.

    Malgré une campagne contre de gens de bien et de valeur prônée par le régime en place, ça n’a pas empêché de se produire l’un des meilleurs scénarios possibles de toute l’histoire de la politique Haïtienne. Patrice Dumont est élu Sénateur pour le bonheur de tous.

    Sous l’eau, les fidèles du PHTK, alors en face de lui ont bien cru boire la tasse et se noyer tant la vague de conscience de certains jeunes n’ont cessé de s’abattre sur leurs remparts d’immoralité et de corruption.

    Même avant son arrivée au Sénat, il était incontestablement l’haitien le plus écouté et peut-être le plus doué en matière d’analyse du football en Haiti. Ce fils de la cité d’Anacaona est un passionné de l’art et d’études.

    Professeur de carrière, entraîneur de football, écrivain productif par excellence, Sénateur Pépé pour les intimes, n’est pas novice en politique.

    Au moment où le peuple haïtien se mobilisait en surgissant contre la dictature féroce des Duvalier, il était au devant de la scène dans sa ville natale à Leogane à la tête de plusieurs manifestations. On est dans la période entre 1980 à 1986. De là, il s’inscrit à RDNP, parti politique dirigé à l’époque par l’Érudit, François Lesly Manigat. Il continuait pendant des décennies de lutter à ses côtés.

    En effet, un Sénateur est un élu qui, au Sénat, participe au travail législatif et au travail de contrôle du Gouvernement. Il peut faire partie d’une commission permanente ou provisoire du Sénat dont la fonction principale est d’élaborer les textes de loi qui seront débattus en séance publique.

    Les sénateurs forment, avec les députés, la haute cour chargée, de se prononcer sur une éventuelle destitution du cabinet ministériel. Mais en HAITI, un sénateur qui se respecte aura toujours peine à se sentir digne d’être au Sénat vu que ce dernier laisse un goût fétide du point de vue historique, traditionnelle et fonctionnelle.

    Au Sénat, l’auteur de  » HAITI À MUNICH  » livre une prestation XXL dans ses prises de position. Pour plus d’un, c’est l’homme masterclass du Sénat.

    C’est bien simple, il a pu écœurer les mangeurs d’hommes du pouvoir. Certains foutus peuvent ne pas comprendre le côté moraliste de Patrice Dumont. La politique doit être pratiquée par des hommes de science, de maturité et de sincérité. Le professeur ne jette pas son outil.

    Au Sénat, il continue d’enseigner à ses collègues l’art du bien faire. Il a la morale et l’intellectualisme dans le sang. Difficile que certains ignorants comprennent la philosophie d’un homme dont l’objectif est d’agir toujours selon la loi et l’éthique.

    Et quelle est la définition d’un homme au pouvoir? Un noble? Une personne issue d’une famille riche? Un intellectuel? Un surhomme? Un énarque? Les détracteurs du Sénateur Patrice Dumont sont des gens faibles d’esprit croyant tout savoir.

    Cela fait la peine qu’au 21e siècle que des abrutis arrogants et marchistes pareils existent encore. La nation est bien marginalisée. Pourquoi cette généralisation sans sagesse?

    Les politicards traditionnels démontrent avec des propos faibles en argumentation et faibles en force probatoire que la stupidité est une vertu.

    La démocratie en Haiti n’est qu’une dictature larvée que certains nomment  »démocrature ». Pépé est favorable à l’émergence d’une nouvelle démocratie dépourvue de la pourriture du mensonge qui se repend comme des métastases. Le pouvoir doit aller aux hommes de compétence. La jeunesse mérite un guide, un celui sur qui compter.

    Patrice Dumont se révèle d’être ce dernier rempart dont dépourvu la jeunesse haitienne.

    Dieuphène SOMMERVIL,
    Politologue, Juriste
    M1 en Droit civli et procédure civile.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here