Les Petro Challengers Nou pa p dòmi contre la nomination de Fritz William Michel comme Premier Ministre

    Dans une note de presse publiée hier, les Petro Challengers Nou pa p dòmi ont réagi face à la nomination du Premier Ministre. Sans tourner autour du pot, la structure a vu en cette diligence du président de former un nouveau gouvernement, une offense contre les cris du peuple qui ne cesse d’exiger sa démission. Si le président a choisi un jeune Premier Ministre, Nou pa p dòmi croit que c’est une manœuvre qui a pour objectif de montrer que le président s’intéresse tout à coup aux jeunes. C’est du bluff selon les Petro Challengers. C’est pourquoi cette structure a averti les parlementaires qui, dit-elle, sont déjà prêts à marchander leur vote au détriment des intérêts du peuple. La note est conclue par ces mots : Démission, Procès, Prison et Restitution. Une façon de dire qu’elle ne cessera de lutter que quand le peuple aura trouvé ce qu’il réclame.

    Nou pa p dòmi sort de son silence pour contester le choix du président qui a fraîchement désigné un premier ministre. Ce n’est pas tant la personne de Fritz William Michel que les Petro Challengers de ce groupe n’approuvent, mais le fait que Jovenel Moïse n’a pas la légitimité requise aujourd’hui pour former un nouveau gouvernement, le peuple ayant déjà renié sa présidence par sa volonté de le voir démissionner. Ainsi Nou pa p dòmi estime que Jovenel Moïse se méprend sur ce qu’il doit faire ou ne pas faire.

    Le Premier Ministre nommé est bien jeune comme le constate plus d’un. Ce nouveau gouvernement que le président entend établir a le mérite d’être inclusif : Femmes et jeunes au pouvoir. Toutefois Nou pa p dòmi dit clairement que ce n’est que du faire semblant de la part du numéro 1 du pays.  « Le pouvoir a déjà détruit le rêve de la jeunesse, lorsqu’il a participé à la dilapidation des fonds Petro Caribe », a-t-elle écrit .

    Cette note a expressément demandé aux parlementaires de ne pas ratifier un nouveau gouvernement car cela ne correspond pas aux attentes populaires ou plutôt ce ne sont pas ces personnalités contestées que les haïtiens veulent garder au pouvoir. La structure fait toutefois montre de réalisme car elle prévoit déjà que les parlementaires ne laisseront pas passer cette occasion de marchander leur vote contre l’exécutif.

    Quoiqu’il en soit, la structure Nou pa p dòmi n’entend pas baisser les bras. Si le rapport final de Petro Caribe résulte du dévouement et de la mobilisation du peuple, la démission de Jovenel Moïse sera obtenue de la même manière.

    «  Viktwa se pou pèp k ap batay, n ap batay jiskaske nou jwenn viktwa » conclut la struture des Petro Challengers de Nou pa p dòmi.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here