L’ONU reste sourde aux cris de l’opposition et demande un dialogue inclusif pour former un gouvernement qui servira le peuple haïtien

    Malgré les manifestations du 4 octobre dernier et la lettre de l’opposition institutionnelle adressée au Secrétaire Générale de l’ONU pour exiger la démission de Jovenel Moïse, Les Nations Unies n’ont pas été ébranlées et restent fermes sur ses positions. En effet, le Conseil de Sécurité de l’ONU a fait une déclaration de presse qui met en exergue la nécessité d’un dialogue national afin de monter un gouvernement devant faire avancer le pays.

    Le Conseil de Sécurité s’est montré très concerné et préoccupé par le contexte socio-politique difficile qu’il y a en Haïti depuis un certain temps. Le Conseil croit qu’il  faut vite remédier à la détérioration des conditions de vie en Haïti par l’action coordonnée du gouvernement haïtien, des Nations Unies et de la communauté internationale.

    Tout en condamnant la violence qu’il y a eu lors des protestations des dernières semaines, il invite le peuple haïtien à prendre la voie d’un dialogue de bonne-foi impliquant tous les secteurs de la société haïtienne. Ce dialogue doit pouvoir aider à former un gouvernement qui sera bénéfique au peuple haïtien.

    Cette réponse du Conseil de Sécurité des Nations Unies, pourra-t-elle calmer la fureur des protestataires et pousser l’opposition à être plus conciliante avec la présidence de Jovenel Moïse ? Une grande question…

    Version Originale de la déclaration de presse faite par Conseil de Sécurité le 4 octobre :

    “Security Council Press Statement on Haïti

    The members of the Security Council reiterade their commitment to working with the people and government of Haiti towards a democratic, peaceful and secure future.

    The members of the Security Council condemned the violence that has taken place in Haiti in recent weeks.

    The members of the Security Council urged Haiti’s political, economic, and civil society stakeholders to engage in an inclusive and good-faith dialogue to form a government that will serve the people of  Haiti.

    The members of the Security Council stressed the importance of addressing deteriorating humanitarian conditions in Haiti trough continuing coordinated action by the government of Haiti, the United Nations, and the international community”.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    1 COMMENTAIRE

    1. Pouki li pa antre vini pran jovenel pito nou déjà ap soufri,pitit nou déjà paka al lekol aba jovenel mw bezwen kob pou mw okipe pitit mw mw bezwen travay pou lw okipe pitit mw jovenel pa kreye anyen menm pou moun viv

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here