Maître André Michel et Josué Mérilien mettent en doute la crédibilité de Jovenel Moïse

    Me André Michel croit que Jovenel Moïse veut utiliser des institutions publiques pour persécuter des hommes dans le secteur privé des affaires. Il rappelle que la bataille contre le système est grand et l’état a la responsabilité de contrôler des négociations qui ont été faites avec des institutions privées.   Mais Jovenel Moïse cherche à prendre des revenges et ses paroles n’ont aucune importance pour le peuple haïtien. C’est un hommes qui n’a pas de crédibilité, parce qu’il est également le produit du système à travers agritrans, betex et sa femme, avec le dermalog est aussi le produit du système. En effet, la bataille pour détruire ce système est sérieuse et c’est la mobilisation permanente qui va aboutir à sa destruction.

    Part ailleurs, le syndicaliste Josué Méridien, rejette d’un revers de main la décision du gouvernement pour sommer des compagnies qui ont des contrats avec l’état. Il déclare que Jovenel n’a pas de qualité pour remettre en question ce système corrompu et inégalitaire. Il n’est pas autoriser à parler de ce système, parce qu’il en est un supporteur qui jouit et bénéficie de grands privilèges. C’est pourquoi,  il a décidé de travailler contre la classe paysanne. Pour lui, Jovenel Moïse est un menteur. Il devrait mettre en question des contrats d’hélicoptère qui coûtent 1500 dollars par heure à l’état haïtien. Le syndicaliste pense que ce contrat doit être mis en question pour que cet argent puisse être restitué à l’état haïtien. Le professeur se demande, si les autres hommes d’affaire qui ne paient pas de taxes ne sont pas des éléments du système . Mérilien révèle que cela est un acte de vengeance qui ne vise pas à défendre les intérêts du peuple haïtien. Il rappelle que le pays a besoin des dirigeants qui pourraient conduire le pays sans tenir compte des intérêts partisans.

    D’un autre côté, il explique qu’il y aura une marche, ce lundi 21 octobre 2019,  dans laquelle on retrouvera des enseignants, des parents et des élèves qui ne sont pas d’accord avec ce régime. C’est une initiative des syndicats d’enseignants qui vont exiger le départ de Jovenel Moïse et les bandits légaux. Le rendez-vous est fixé pour ce lundi 21 octobre aux côtés du lycée des jeunes filles. Il rappelle que cet appel à manifester contre le pouvoir concerne tous les secteurs dans la société. Au cours de cette marche, des messsages seront délivrés par devant la Radio Kiskeya, le ministère de la communication, le CONATEL et le palais national pour demander la démission de Jovenel Moïse.

                                                       Jacki Valérice

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here