PHTK divisé – L’étau se resserre autour de Jovenel Moïse

    Avec la défection en boucle de quelques proches collaborateurs du Régime PHTK et de l’apparent désaccord qui existe entre les partisans de l’ancien président « Tèt kale » Michel Martelly avec l’équipe en place sur des sujets cruciaux, la tension semble être à son paroxysme. Jovenel Moise est dans une situation compliquée. Avec cet atmosphère, rien n’augure de bon pour le chef de l’État.

    La sortie du Sénateur Joseph Lambert vient remettre en question la bonne collaboration qui existe entre le Président de la République et ses plus proches collaborateurs. L’ancien Président du Grand Corps connu pour ses sorties fracassantes dans les médias, et ses positions idéologiques jusque-là en faveur du pouvoir en place, a laissé entendre que le pouvoir et ses alliés ne sont plus en amour.

    Intervenant sur les ondes de la Radio Vision 2000 à la rubrique matinale invité du jour, animée par le journaliste Valéry Numa, M. Lambert a fait état de l’inélégance du Président Jovenel Moïse par rapport à la façon dont il a traité son dossier ( étant donné qu’il était pressenti comme le futur Premier ministre en remplacement de Jean Michel Lapin). Celui qu’on surnomme  » l’animal politique  » n’a pas fait attendre pour exprimer son indignation par rapport au comportement du chef de l’État.

    Dans la foulée, Joseph Lambert a parlé aussi du mal aise qui existe entre certaines personnes proches de l’ancien Président Martelly avec le Gouvernement. Une situation que le Sénateur impute à l’irresponsabilité du Président, qui n’a pas su apporter les réponses appropriées aux problèmes de l’heure.

    Quelques semaines de cela, c’était le Sénateur de la Grand-anse, Sorel Jacinthe, qui avait eu à critiquer le pouvoir pour son implication dans des dossiers louches, et pour n’avoir rien fait pour améliorer les conditions de vies de la population. Outre la défection de ces sénateurs jusque-là proches du pouvoir, des groupes politiques proches du pouvoir réclament eux aussi leurs parts du gâteau en critiquant ouvertement le président de la République. Le virus atteint même le PHTK.

    Certains de ces membres ont même menacé de passer dans l’opposition. Face à cette situation de crise, l’étau se resserre sur le président Jovenel Moise, visiblement en difficulté, qui malgré tout va devoir s’y prendre pour résoudre tous ces problèmes s’il souhaite rester au pouvoir.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here