Pitié pour la ville des Cayes : Face à l’ignominie, Sénateur Jean Marie Salomon réagit

    Ce n’était ni le journaliste de la Radio Télé Caraibes Jean Monard Metellus, encore moins celle qu’il a fait son ennemi numéro 1 depuis plusieurs années dans ses merengues carnavalesques, la Journaliste Lilianne Pierre Paul, cette année, l’ex président haïtien, le chef des BANDI LEGAL en haiti, Michel Joseph Martelly avait un autre cible : Le Sénateur du sud Jean Marie Junior Salomon.

    Celui ci avait la malhonnêteté, semble t-il, de dénoncer la présence annoncée de Sweet Micky dans la ville des Cayes.

    En effet, ne voulant pas dansé sa misère, la majorité du peuple haïtien avait décidé de boycotter le carnaval cette année, toutefois, à la surprise générale, le citoyen Gabriel Fortuné, l’ex maire de la Ville des Cayes, a décidé unilatéralement au début de semaine d’organiser une activité pour Sweet Micky.

    Surpris, Choqué, le Sénateur Salomon a réagit et a mis en défi l’ex maire de la Ville d’organiser ce soit disant carnaval. Malheureusement pour l’élu du Sud, les mafias, comme il les appelle, ne se sont pas laissés intimider. L’activité a bien eu lieu. Et il en a bien pris pour son grade.

    En réaction, il a publié ce texte en expliquant qu’il ne vit pas ce qui s’est passé comme une défaite personnelle, mais plutôt comme le revers de notre société.

    Quand la mafia est au pouvoir,l’honnêteté devient un crime.L’assaut que j’ai subi aux Cayes durant les jours gras,ce n’est pas la victoire de Michel MARTELLY sur Jean-Marie SALOMON,mais celle de la honte sur l’honneur.

    Cayens,qu’avez-vous fait pour freiner cette dérive de l’homme Gabriel? Pitié,Seigneur,pour cette ville qui m’a vu naître,car son peuple est innocent.En ce temps de disgrâce et de descente aux enfers vertigineuse,que chacun assume ses responsabilités face à l’Histoire.

    J’ai assumé les miennes,et je n’ai rien à me reprocher,car j’ai combattu le bon combat.Tôt ou tard,le bien finira par l’emporter sur le mal,et je ne me fais aucun doute que la couronne de justice me sera réservée.Définitivement,Haïti est prise en otage par la mafia.

    Malheur à celui par qui le scandale est arrivé.L’Histoire m’absoudra. » Jean-Marie Junior SALOMON

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here