Pour cause de jalousie, Les Sénateurs Cantave et Onondieu Louis paralysent le Sénat haïtien

    Qui l’aurait cru ? La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Le président Carl Murat Cantave et le questeur Onondieu Louis ont paralysée le fonctionnement du Sénat de la République hier après midi.

    Gilets pare-balles pour le sénateur Cantave, fortes escortes de sécurité des deux cotés, journalistes et employés à couvert, le grand corps a été le théâtre de véritable tensions en ce dernier jour du mois de février.

    Tout ça, à cause d’une femme dont l’identité est définitivement connue du public comme la femme la plus puissante du Sénat haïtien bien qu’une seule femme ait été officiellement élue par la population du grand nord.

    Qui est cette femme ?

    Elle s’appelle Marie Myrlande Georges, elle travaille au Sénat depuis un certains temps comme secrétaire générale aux affaires administratives. Elle a été récemment transférée au centre d’Etudes et de recherches législatives situé à plusieurs centaines de mètres du parlement.

    C’est cette dernière décision de virer la protégée du sénateur du Nord Ouest qui a suscité ces vives tensions au parlement.

    En effet, le Sénateur questeur Onondieu Louis qui a sorti de ses gonds, critique ouvertement le comportement de Carl Murat Cantave, qui depuis son arrivée à la tête du Sénat haïtien ne cesse de prendre des décisions, dont des actes administratifs importants, à l’insu du questeur, l’un des personnages le plus important du bureau, en violation du règlement intérieur de l’institution.

    Un conflit ouvert entre des membres du bureau fraîchement élu pour gouverner le Sénat qui ne fera pas l’affaire de l’institution. Une polémique d’intérêt et de jalousie car c’est un poste stratégique pour ceux qui souhaitent avoir la main mise sur le budget du Sénat. Surtout, 2019 sera une année électorale.

    Encore des intérêts personnels au Parlement qui font souffrir des textes d’envergures ( tel que le code pénal ainsi que le code de procédure pénale ) qui pouvaient être importants pour la mise en place de la nouvelle société tant souhaitée par un grand nombre de haïtiens.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here