Scandale – 600 000 dollars américains environ pour deux mois de location d’un petit hélicoptère

Jusque-là, c’était des rumeurs. Mais, avec deux reçus publiés sur les réseaux sociaux, c’est confirmé. Le gouvernement haïtien et Sherif Abdallah ont contracté par le biais de la compagnie HELICO S.A un bail de location d’hélicoptère pour un montant qui dépasse consciencieusement le rationnel. Le montant est en effet à couper le souffle.

Selon ces reçus , on peut voir un montant de 278 757, 87 dollars américains, que le gouvernement devait à cette compagnie pour le mois de novembre (2018) et un autre montant de la même somme pour le mois de décembre(2018).

En tout, pour deux mois, le gouvernement devait 557 515, 74 dollars à cette compagnie pour la location d’hélicoptère.

Sur les réseaux sociaux circulent des informations qui laisseraient croire que le contrat entre l’Etat et la compagnie de Sherif Abdala est de 7 millions de dollars. Si rien n’est à même de prouver ces dires, il n’est pas faux que le gouvernement haïtien est aujourd’hui le plus grand débiteur de la compagnie HELICO S.A chez qui, il loue des hélicoptères, probablement pas à 7 millions de dollars, mais à des sommes exorbitantes qui dépassent la raison.

Ces reçus montrent en effet qu’au cours des deux derniers mois de l’année 2018, le gouvernement haïtien devait 557 515,74 dollars à cette compagnie.

Les informations sur la toile expliquent que la location d’hélicoptère serait un plan de sécurité qui permettrait au président de laisser le pays à temps au cas où sa sécurité serait menacée.

Cependant derrière ce prétexte, plus d’un se questionne sur la réelle motivation de l’Etat à contracté ce bail. Peu importe les raisons qu’on pourrait évoquer, il y aura toujours lieu de remettre en question ces dépenses superficielles qui ne font qu’appauvrir au maximum le pays.

Est-ce qu’il n’existe pas d’autres moyens moins coûteux pour assurer la sécurité et le déplacement des membres du gouvernement ? C’est l’une des préoccupations des internautes. Si c’est si primordial, pourquoi le gouvernement n’utilise pas l’agent qu’il déverse à Sherif Abdallah en une année pour acheter ses propres hélicoptères s’interrogent certains ? Une question de bon sens. Les autorités oublient peut être la notion d’austérité qui aurait tout son sens en Haiti.

Dans un pays où l’inflation dépasse le record de 17,7% en avril 2019, où on est presque à 100 gourdes pour un dollar américain, où les petites et moyennes entreprises ferment leur porte car le pouvoir d’achat est quasi inexistant, il faut vraiment être minutieux dans les dépenses publiques afin d’essayer de remonter la pente.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here