“Toile d’araignée” La nouvelle stratégie de la PNH pour neutraliser les casseurs et faciliter la reprise des activités à Port-au-Prince

    La Direction Générale de la Police Nationale d’Haïti met sur pied des mesures pour un retour à la paix et à la sécurité dans la capitale. Ces mesures consistent en un renfort d’une centaine de policiers de différentes unités, l’emploi de drones et l’utilisation de service de Renseignements. Toutes ces stratégies constituent la toile d’araignée et devront garantir la sécurité des citoyens afin que ceux-ci puissent vaquer à leurs occupations sans aucune crainte.

    Après deux mois de lockdown, le Directeur Général de la PNH, M.Normil Rameau établit la « Toile d’araignée »  en ce début du mois de novembre afin de permettre que la vie reprenne dans la capitale. D’après la note de la dite institution publiée à cet effet, ce dispositif de sécurité va engager la participation d’une centaine de policiers issus de différentes unités spécialisées. 

    Afin d’assurer l’efficacité de la toile d’araignée, la PNH va employer de nouveaux moyens mobiles et des drones de la Direction Centrale de la Police Administrative (DCPA) et de la Police Frontalière (POLIFRONT). Ce plan de sécurité se fera non sans l’appui des services de renseignement de la PNH.

    Un vrai challenge pour les agents de l’ordre mais ils ont l’obligation d’être à la hauteur, spécialement en cette période de crise. Entre les demandes de rançon aux citoyens pour trouver passage après l’érection des barricades, les attaques contre les propriétés de transport ainsi que des personnes circulant dans la rue, sans oublier la pullulation de gangs armés dans certains quartiers,  la Police Nationale d’Haïti a du pain sur la planche et doit absolument se prouver. Il en va de l’intérêt de la population haïtienne.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here