Trois dirigeants du parti Viv Ayiti exigent le départ de Jovenel Moïse

    Le parti viv Ayiti réitère sa volonté d’exiger le départ de Jovenel Moïse. Le porte-parole de cette organisation, Rony Timothée,  annonce sa participation à la manifestation du 11 octobre 2019. Il déplore le décès de plusieurs jeunes durant les dernières manifestations. Il qualifie Normil Rameau de militant PHTK qui ne cesse de tirer sur les manifestants et de les arrêter. Il dénonce l’arrestation d’un adolescent de 16 ans qui a été enchaîné à l’hôpital jusqu’à sa mort sans même avoir eu le temps de voir un médecin. Rony Timothée constate que les manifestants sont réprimés systématiquement pendant les manifestations

    C’est pourquoi, il conseille aux manifestants de se mettre en groupe de 50, 60 et 100 pour pouvoir éviter tout éventuel attentat. Il révèle par ailleurs que Jovenel a fait appel à des mercenaires étrangers qui vont toucher entre 3600 et 4000 $, tandis que nos policiers ne gagnent que 19 000 gourdes. Dans ce cas, il invite tout le monde à se réunir à Pétionville pour demander aux 3 entrepreneurs qui retiennent Jovenel Moïse de se désolidariser de lui. Sans cela, ils seront responsables de tout ce qui va arriver au peuple haïtien. 

    Par ailleurs, le coordonateur de cette même organisation, Buron Rodigé, qui avait sur la table des bâtons, bouteilles et des pierres, dit posséder de tels matériels pour se défendre au cours des manifestations. Il estime que la police joue le rôle de bouclier pour les bandits qui tirent sur les manifestants et la police fait usage de gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc, tandis les bandits utilisent des balles réelles. Les policiers ignorent si les protestataires  défendent des causes qui sont en leur faveur. Malheureusement, la police a fait le choix de défendre les intérêts du régime pour tuer les manifestants.

    C’est la raison pour laquelle, le peuple choisit de se défendre avec ces instruments face aux bandits du PHTK. Buron Rodigé annonce qu’un groupe de manifestants passeront à l’intérieur de Delmas 65, en vue de constater que ce quartier est le plus sale dans la zone métropolitaine. Donc, après le départ de Jovenel Moïse, ce quartier sera nettoyé.

    Lesly Faro, le responsable des relations publiques de Viv Ayiti,  de son côté, croit ce n’est plus l’heure de dilatoire. Il a profité cette date pour souhaiter une bonne fête au président qu’il considère comme un malade mental. Il affirme que si Jovenel Moïse était mentalement stable, il écouterait la voix du peuple. Au lieu de donner sa démission, il choisit de créer une commission avec Evans Paul qui est atteint d’une mégalomanie et Josué Pierre-Louis un violeur de femme. Donc, il dit à Jovenel Moïse que la population a déjà parlé et elle compte célébrer la journée mondiale de la santé mentale dans le pays avec Jovenel Moïse.

    LAISSEZ UN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here